Maine et Loire Mayenne

Elections : la pièce d’identité qu’il ne fallait pas oublier…

Régis a beau être connu comme le loup blanc, il ne pourra pas se passer d’une pièce d’identité cette année. Rappel, s’il en fallait, de la ville de Segré-en-Anjou Bleu avant le premier tour de l’élection présidentielle dimanche : si la carte d’électeur n’est pas obligatoire, une pièce d’identité est IN-DIS-PEN-SABLE pour pouvoir voter.

La liste est exhaustive et certains documents plutôt improbables : qui aurait en effet pensé à présenter son permis de chasse, sa carte de combattant ou sa carte SNCF famille nombreuse pour glisser son bulletin dans l’urne ? Quoiqu’il en soit, Régis devra avoir sur lui une pièce d’identité valide (exceptions faites de la Carte nationale d’identité et du Passeport) avec photo dimanche en sortant de l’isoloir, même si ce sont sa voisine Martine et Jean, son ancien trésorier, qui tiennent le bureau de vote. Sous peine de rebrousser chemin bredouille et de devoir faire un fâcheux aller-retour à la maison, avant de repartir à la chasse.

Car ville ou village, l’exercice de la démocratie reste le même pour tous. Histoire qu’il ne puisse souffrir aucun reproche.

Note de la rédaction : nous nous excusons d’avance auprès de tous les Régis, Martine et Jean qui nous liront, et qui comprendront, nous en sommes sûrs, qu’ils ne sont absolument pas visés par ce billet plein d’humour !