Maine et Loire

Portrait. Jade Lebastard, championne d’Europe de football

Jade Lebastard est gardienne internationale et joueuse de D1 à l'En Avant de Guingamp |CJ

Ils sont jeunes, viennent du Haut Anjou et ont du talent. Oxygène part à la rencontre des jeunes sportifs locaux cet été. Deuxième portrait, celui de Jade Lebastard, 19 ans, originaire de Segré.

A 19 ans, Jade est déjà internationale de football. C’est à l’âge de 6 ans que la gardienne segréenne fait ses débuts au Sporting Club Gemmois, dans les pas d’un papa sportif et d’une cousine footballeuse. Tout de suite, elle prend goût à l’esprit d’équipe et se passionne pour le ballon rond.

Jade joue au foot et étudie à l’école, puis au collège Saint Jo de Segré. Mais c’est en section badminton et pas football qu’elle s’inscrit, car « Maman ne voulait pas ». Mais il faut bien se rendre à l’évidence, Jade est au-dessus du lot. Retenue en sélection départementale, elle monte en gammes. Direction, le lycée Chevrollier d’Angers où elle passe d’1 h à 3 h d’entrainement par semaine et « explose ».

L’entrée au Pôle espoir de Rennes à 15 ans et la signature à l’En Avant de Guingamp, tout s’enchaîne. Jusqu’à sa sélection en Equipe de France féminine U16, U17, U19 et U20 avec lesquelles elle a déjà disputé 16 matchs. « Un rêve d’enfant », même si la séparation est parfois longue, comme en Papouasie lors de  la Coupe du Monde U20 en novembre dernier.

Le secret de Jade pour se ressourcer, c’est revenir « à la maison » à Segré. Entre le football de haut niveau avec les Bleuettes et l’En Avant, les études, en licence 3 de STAPS et à Normale Sup’ Rennes à la rentrée, difficile de mener la vie d’une jeune femme ordinaire…

Jade garde les pieds sur terre et prépare son avenir à l’Ecole Normale Supérieure, un avenir qu’elle imagine en chercheur en « sciences et sport ». Elle profite pour l’instant des derniers jours de vacances en famille, avec de remettre son maillot tricolore. En route pour l’Irlande du Nord, où l’Equipe de France féminine U19 remettra son titre de championne en jeu du 8 au 20 août.

Portrait réalisé avec Eléonore Pointeau