Maine et Loire

Code du travail. 150 manifestants à Segré

150 à Segré, 800 à Laval, 3000 à Angers et plusieurs dizaines de milliers de manifestants à Paris, les syndicats qui appelaient à manifester estiment cette rentrée sociale réussie.

il y avait 150 manifestants à Segré pour cette première mobilisation contre la réforme du Code du travail mardi 12 septembre | CJ

Des salariés, fonctionnaires et retraités inquiets pour l’emploi dans l’avenir : ils étaient 150 ce matin dans le cortège contre la réforme du Code du travail à Segré, de la place du Port au rond-point de l’Europe en passant par la place de la République. La colère au bout des lèvres, de voir encore les patrons protégés au détriment des salariés s’indigne le responsable du PCF Nord-Anjou Michel Olivier.

Cette réforme du Code du travail permettra entre autres des ruptures conventionnelles collectives que craint Bertrand Cadeau, délégué CGT chez Elivia au Lion d’Angers.

“Les patrons seront gagnants” résume Amaël Dietz-Thomain, à la tête de Force Ouvrière dans le Segréen.

“Précarisation, appauvrissement, diminution des droits des travailleurs”, Jérôme Hoeve, militant de Sud-Education s’inquiète, même s’il n’est pas directement concerné par les ordonnances.

Inquiète, cette maman l’est aussi pour l’avenir de ses enfants… L’avenir de la jeunesse est sur toutes les lèvres ce mardi midi, et à l’image d’Adrien, lycéen, ce n’est pas elle la plus confiante en l’avenir.

les manifestants ont bloqué le rond-point de l’Europe de Segré à midi | CJ