Retour à l'école : L'Académie de Nantes précise le dispositif

Actualités Maine et Loire 

Conditions d'accueil, organisation ou encore fonctionnement, le recteur de l'Académie de Nantes revient sur ces questions. Les parents auront le choix, des alternatives au présentiel sont proposées.

OXYGENE RADIO
15 élèves maximum, pour les autres, trois solutions sont possibles.
Crédit: Alexis Vellayoudom

30 avril 2020 - Modifié : 30 avril 2020 par Alexis Vellayoudom

Les enfants retourneront progressivement à l'école, à partir du 11 mai. C'est ce qu'a annoncé le gouvernement. Alors que des questions se posent sur les conditions d'accueil, l'organisation et le fonctionnement, le recteur de l'Académie de Nantes, Williams Marois a levé le voile sur certains points cet après-midi lors de la conférence avec le Préfet de la région Claude d'Harcourt et le directeur général de l'Agence Régionale de Santé, Jean-Yves Coiplet. 

Sur le cadre général, "c'est d'abord le retour des élèves dans les écoles maternelles et élémentaires, et des élèves de 6ème et de 5ème dans les collèges qui seront dans les départements verts", selon la carte des départements publiée ce soir, explique le recteur de l'Académie de Nantes. En Pays de la Loire, la rentrée pourrait même se faire le 12 mai, "le 11 mai pourrait devenir une journée de pré-rentrée", justifie Williams Marois. 

Deux préalables au retour des élèves

Concernant les conditions d'accueil, le recteur a précisé qu'un "protocole sanitaire" est en cours de validation et "sera présenté demain et c'est vraiment ce qui va s'imposer pour que les conditions de santé soient assurées pour les élèves, l'ensemble du personnel et l'ensemble de nos concitoyens". Les règles présentées dans ce protocole sanitaire "seront pour nous incontournables". Le recteur de l'Académie de Nantes a souligné qu'il fallait "accentuer" le travail avec les maires pour permettre aux écoles de respecter ce protocole sanitaire, en fonction des situations. 

Le Président de la République avait indiqué que le retour des élèves se ferait sur la base du volontariat. "La mise en œuvre du protocole sanitaire, c'est ça qui doit créer la confiance chez les familles pour qu'elles soient rassurées sur les conditions sanitaires de retour de leurs enfants dans les écoles et les établissements sanitaires", précise William Marois. 

Dans "l'idéal", les parents seront informés en fin de semaine prochaine et il leur sera demandé de prendre une décision pour le retour présentiel de leurs enfants ou non. 

Le fonctionnement et l'organisation de l'accueil

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a précisé que les classes pourront accueillir 15 élèves maximum, soit une demi-classe. "Une demi-classe aura un cours en présentiel avec son enseignant", explique Williams Marois. Pour les autres, trois situations sont possibles, "ils sont dans les locaux ou l'établissement scolaire si les locaux le permettent, à faire un travail donné par leur maître sous la surveillance d'un personnel, ou bien ils sont chez eux à faire ce travail, ou bien ils sont dans le cadre du dispositif sport, santé, culture, citoyenneté", précise Williams Marois. 

Écouter le podcast

Ce dernier dispositif doit être mis en œuvre en lien avec les collectivités. Par exemple, visiter un musée par groupes de 4/5, découvrir des instruments dans des conservatoires. "Sur le champ de la santé, on pourrait imaginer que des élèves en tout petit groupes rencontrent un médecin ou une infirmière pour comprendre ce qui se passe actuellement", ajoute Williams Marois. Les installations sportives des mairies pourront être utilisées, ou les élèves pourront rencontrer un élu pour comprendre son rôle, etc. 

Écouter le podcast

La situation des collèges et des lycées

Pour la rentrée le 18 mai des élèves de 4ème et 3ème au collège et des lycéens, l'Académie de Nantes travaille avec les Conseils départementaux et le Conseil Régional, notamment sur la question des transports. 

"Notre objectif, c'est que les élèves poursuivent leurs scolarités, ça sera différent, il faut que tout le monde en ait conscience", conclut le recteur de l'Académie de Nantes, Williams Marois. La continuité pédagogique sera maintenue pour éviter les décrochages scolaires.