Segré. Une délégation européenne à Blaise Pascal

Maine et Loire 

7 avril 2022 à 11h24 par Alexis Vellayoudom

Des élèves Portugais, Chypriotes, Roumains, Bulgares et Polonais passent une semaine au lycée Blaise Pascal pour travailler sur les nouvelles technologies.

Erasmus Blaise Pascal_05 04 22_AVC
Des élèves du Portugal, de Chypre, de la Bulgarie, la Roumanie et la Pologne sont à Blaise Pascal
Crédit: Alexis Vellayoudom

L'Europe s'est réunie à Blaise Pascal cette semaine. Le lycée segréen accueille, le temps d'une semaine, des élèves et professeurs Portugais, Chypriotes, Roumains, Bulgares et Polonais dans le cadre d'un projet Erasmus,

Un travail européen sur les nouvelles technologies

 

"C'est un travail d'équipe, une équipe européenne qui a envie de travailler sur une thématique et qui se réunit pour compléter un dossier de candidature et en se disant qu'est-ce qu'on peut apporter, qu'est ce qu'on pourrait faire avec les élèves autour des nouvelles technologies pour pouvoir les faire réfléchir aux métiers qui sont porteurs d'avenir", explique Laëtitia Bouteiller, professeure d'Anglais à Blaise Pascal et coordinatrice du projet. En 2019, le lycée s'était inscrit sur ce projet, "on avait décidé d'inscrire plusieurs classes sur ces programmes Erasmus, mais avec la pandémie, ça a retardé les échanges", raconte Fabienne Dubourg, la proviseure du lycée. 

 

Que viennent faire ces élèves européens ?
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Ce sont les classes de 1ère STMG et STI2D qui travaillent sur ce projet. Certains sont déjà partis en Roumanie, en Bulgarie et au Portugal, "au Portugal, c'était sur les nouvelles technologies dans le tourisme. On a participé à des conférences, présenter des métiers et fait pas mal de visites pour découvrir des métiers", témoigne Clément

 

Les nouvelles technologies dans l'alimentation

 

À Blaise Pascal, les 26 élèves et professeurs européens vont bosser sur le thème de l'alimentation, "ils vont pouvoir visiter une entreprise agro-alimentaire, la Toque Angevine, rencontre des restaurateurs, visiter une ferme qui pratique l'agro-écologie. Ce sont différentes visites qui vont leur permettre de dresser une liste des métiers liés aux nouvelles technologies en lien avec l'alimentation", précise la professeure d'Anglais. "On va aller à Angers. Vendredi, on va faire de la cuisine avec eux", se réjouit Clémence, l'une des élèves françaises. 

Reportage à Blaise Pascal
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Un échange très riche pour les élèves, "ça nous apprend les autres cultures et ça nous entraîne à l'Anglais, ça permet de se perfectionner", confie Marion. L'Union européenne prend en charge l'intégralité des voyages. Le dernier sera est prévu en juin, direction la Pologne.