Craon. Ces 10 jeunes filles s'envolent à Tahiti pour initier des élèves à la robotique

Mayenne 

3 novembre 2021 à 17h30 par Alexis Vellayoudom

Après avoir été primées par le prix 100 % féminin à la RoboRave 2019, elles ont décidé de participer à projet solidaire pour promouvoir la robotique auprès de jeunes tahitiens et tahitiennes.

RobotRave Craon_26 10 21_AVC
Ces 10 jeunes filles initieront 400 Tahitiens à la robotique
Crédit: Alexis Vellayoudom

La robotique, c'est accessible à tous ! C'est le message que vont porter 10 jeunes filles de Craon auprès d'élèves de Tahiti. En 2019, ces 10 anciennes élèves du collège Volney avaient remporté le Prix 100 % Féminin de la RoboRave, un concours de robotique avec plusieurs épreuves. Ce mercredi, elles partent 15 jours en Outre-mer, pour porter un projet solidaire. 

 

Susciter des vocations et de l'ambition chez des élèves tahitiens

 

C'est à Papara, au sud de l'île de Tahiti que les 10 jeunes filles rencontreront 400 élèves de 6ème et CM2 avec un objectif, leur donner envie de s'intéresser à la robotique. À l'origine du projet, d'abord une déception. Les 10 filles devaient partir en Australie suite à leur Prix en 2019, mais la crise sanitaire a balayé leurs espoirs. L'idée d'un projet solidaire a alors émergé, "on a un collègue installé depuis 1 an qui a répondu à notre appel d'offres où on se proposait de venir avec des robots et nos jeunes lycéennes pour former des jeunes tahitiens à découvrir la robotique éducative". 

Les anciennes collégiennes ont dû trouver de l'argent pour préparer ce voyage. Grâce à des fonds publics, l'aide d'entreprises locales et des actions lors d'événements comme la foire de Craon, elles ont récolté 25 000 euros. Les filles s'envolent avec des robots MBots et deux enseignants. Faustine et Héloïse, aujourd'hui en 1ère, font partie de l'équipe, elles voyagent pour la première fois : "on va les aider à programmer un robot pour lui faire parcourir un trajet ou alors qu'il combatte un autre robot. La troisième épreuve, c'est un parcours où on utilise des capteurs de ligne". 

 

Un voyage pour susciter des vocations et de l'ambition
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Et derrière l'initiation et il y aussi l'idée de susciter des vocations dans un établissement classé réseau d'éducation prioritaire, "la difficulté du collègue qui est là-bas depuis 1 an, c'est de développer une dynamique et surtout de donner de l'ambition aux élèves. Nous, on leur amène un projet où ils vont pouvoir venir sur la Métropole, leur montrer que c'est possible. Et puis essayer de leur montrer qu'ils peuvent faire des études supérieures", explique Cyril Geslin, président de l'association et enseignant de mathématiques au collège Volney. 

L'objectif final, c'est de recevoir une équipe tahitienne lors du concours RoboRave 2022, prévu en juin à Craon. 

 

M RobotRobotRave_26 10 21_AVC
Les jeunes filles emmèneront des M Robot en Tahiti
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Vers la féminisation des Sciences ? 

 

Ce n'est pas un secret, il manque des femmes dans le domaine des Sciences. C'est d'ailleurs la mission que s'était donné le Centre de culture scientifique de la Mayenne avec le Comité Femmes & Sciences. Elles ont parcouru les classes de la Mayenne pour déconstruire les sciences auprès des jeunes filles et leur dire qu'elles ont leur place dans ce domaine. C'est le même message que veulent porter les 10 jeunes filles de Craon. 

En 2019, lorsqu'elles sont entrées dans l'aventure RoboRAVE, elles n'étaient pas forcément branchées robotique, c'est par curiosité qu'elles ont intégré le groupe, "en général, les filles sont performantes. Elles ne viennent pas pour la robotique parce que on a aussi tout le travail en équipe. Comme c'est un concours international, il y a tout le travail autour de l'Anglais donc c'est souvent par ces biais qu'elles y viennent. On a eu des équipes où les filles sont venues pour accompagner les copains, ils ont vite abandonné et les filles sont restées. Elles sont souvent assez persévérantes", confie Cyril Geslin.  

 

Donner l'envie aux femmes de faire des sciences
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Le hasard a fait qu'elles se sont retrouvées avec un groupe 100 % féminin et qu'elles ont excellé. L'idée de ce voyage, c'est aussi de dire aux jeunes filles, vous pouvez faire de la robotique et des Sciences, "souvent elles se disent que c'est un milieu qui ne leur est pas forcément réservé, qu'il y a beaucoup d'hommes. Du coup, on veut promouvoir l'esprit féminin et dire qu'on peut réaliser des choses en étant qu'un groupe de filles [...] ça paraissait compliqué, mais maintenant ça va", expliquent Faustine et Héloïse. 

Aujourd'hui, Faustine et Héloïse ne se sont pas orientées vers les sciences, mais l'intérêt est toujours là. Rappelons qu'il y a beaucoup de débouchés, d'ailleurs le secteur recrute.