En Mayenne, les collégiens réalisent leurs voyages scolaires, grâce à la réalité augmentée

Mayenne 

17 décembre 2021 à 17h51 - Modifié : 17 décembre 2021 à 17h55 par Alexis Vellayoudom

Depuis octobre, des animateurs de Laval Virtual passe dans les collèges pour leur proposer un voyage linguistique virtuel, à défaut d'avoir pu réaliser leur voyage scolaire.

Voyage Linguistique Mayenne_16 12 21_AVC
Chaque collégien est passé sous le casque de réalité virtuelle
Crédit: Alexis Vellayoudom

À défaut de voyager réellement, des collégiens mayennais le font virtuellement. Depuis octobre, sous l'impulsion de la Direction de l'enseignement du Conseil départemental de la Mayenne, le réseau Canopé de l'Éducation nationale, des médiateurs de Laval Virtual proposent à des élèves de 4ème et 3ème, un voyage pédagogique, linguistique et virtuel pour palier à l'annulation en raison de la Covid. Le Département finance ce projet à hauteur de 40 000 euros. 

 

Reportage avec les élèves du collège Paul-Emile Victor de Château-Gontier qui voyagent virtuellement
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Un voyage en réalité augmentée

 

Pour le moment, les médiateurs de Laval Virtual sont passés dans 25 établissements pour deux sessions d'une heure. Les élèves se connectent aux ordinateurs pour accéder à la plateforme dédiée. Lorsqu'ils accèdent à l'univers virtuel, les élèves doivent créer un pseudo et un avatar, "c'est de la modélisation 3D. Les élèves ont un questionnaire auquel ils doivent répondre. Ils vont naviguer à l'intérieur de ce musée pour aller découvrir des indices qu'on a placé, il y a des affiches, des vidéos et des vidéos 360 à l'intérieur desquelles on peut rentrer. On se positionne à l'intérieur et quand on regarde tout autour de nous, on découvre des monuments ou des bâtiments", explique Marie Leblanc, responsable du pôle consulting de Laval Virtual. 

 

Marie Leblanc décrit cet univers virtuel dans lequel les collégiens voyagent
Crédit: Alexis Vellayoudom

 

Pour le moment, ce voyage linguistique et pédagogique est proposé pour les cours d'espagnol, d'anglais, d'allemand, d'italien et de latin, mais en français. Il permet de découvrir plusieurs villes et de travailler sur différentes séquences pédagogiques élaborées par les enseignants comme la culture, les spécialités culinaires, le sport et l'histoire du pays. 

 

 Une nouvelle manière de travailler pour les enseignants et les élèves

 

Au collège Paul-Emile Victor d'Azé, deux classes de 26 et 21 élèves ont participé à cette expérience. Celle de Jessica Mistouflet devait partir en Espagne, mais le voyage a été annulé à quatre reprises. Pour cette session, les élèves sont séparés en groupe de 3 sur des ordinateurs, où l'univers virtuel est accessible. De l'autre côté de la pièce, chaque élève se succède sous le masque de réalité augmentée comme Badis, 14 ans, qui reçoit les explications d'une médiatrice de Laval Virtual. À côté de lui, Milan, un habitué du casque sur les jeux vidéo, est déjà à l'oeuvre : "je vois un genre de musée avec des escaliers en face de moi. À gauche, il y a Messi, mais c'est plus trop le même club maintenant". 

À l'intérieur de ce monde virtuel, les élèves retrouvent des objets en lien avec leurs cours, une photo de Salvador Dali sur un mur, une paëlla ou la Sagrada Familia. Les élèves peuvent aussi communiquer entre eux. Jade vient de terminer son passage, elle a apprécié l'expérience : "c'était cool, j'ai juste eu un petit peu mal à la tête, mais c'était sympa de voir les monuments. Ça rajoute une attraction tout en apprenant". 

Et le dispositif plaît aussi aux enseignants comme Jessica Mistouflet, professeur d'espagnol : "pour eux, ça a un aspect concret. En classe, ils bavardent parce que la peinture du XIXème en Espagne quand on étudie Goya, ça leur semble loin. Là, quand ils voient dans les vidéos, ça permet de remettre en contexte et ça les intéresse davantage". L'objectif est de passer dans 41 collèges d'ici mars.