Le Conseil d'État rejette le recours de l'Association des Citoyens contre les Déserts Médicaux

Maine et Loire Mayenne 

23 février 2022 à 11h40 - Modifié : 23 février 2022 à 12h19 par Alexis Vellayoudom

L'ACCDM avait déposé un recours pour faire reconnaître une inégalité des chances des Français face à la santé et obliger l'État à agir, mais le Conseil d'État l'a refusé.

Illustration Médecins_27 01 22_twenty20photos
Image d'illustration
Crédit: twenty20photos

C'est une petite défaite, "l’ACCDM [...] prend acte de cette incapacité du Conseil d’Etat à reconnaître la réalité et la gravité de la problématique des déserts médicaux et de l’urgence sanitaire représentée par ce fléau".

Le Conseil d'État a rejetté le recours de l'Association de Citoyens contre les Déserts Médicaux. L'association, présente en Mayenne, avait déposé un recours, défendu par l'avocate Me Corinne Lepage, visant à faire reconnaître l'existence "d'une inégalité des chances des citoyens français devant la santé et d’enjoindre l’Etat de prendre toutes mesures nécessaires à rétablir un droit égalitaire et constitutionnel à la santé pour tous les Français". 

 

 

L'ACCDM qui revendique défendre les 8 à 9 millions de Français sans médecins demande aux candidats à la présidence de la République de s'emparer du sujet, "en faisant des propositions tangibles, efficaces et courageuses et à effet immédiat pour rétablir sur tout le territoire une prise en charge égalitaire de la santé pour tous". Le 8 mars, l'association prévoit d'auditionner à Laval, les candidats à la présidence de la République ou leurs représentants sur les solutions pour lutter contre les déserts médicaux, "de nombreuses réponses positives sont déjà arrivées à l’association. Ces auditions seront filmées et diffusées le lendemain sur le site de l’association : desertsmedicaux.org".