Movember : "il faut se palper les bourses"

Mayenne 

30 novembre 2021 à 11h19 par Coralie Juret

Il n'existe pas de dépistage systématique des cancers masculins, comme pour les femmes avec Octobre Rose. Mais il est important de se regarder explique le Dr Perrot, présidente de la Ligue contre le cancer de la Mayenne.

Movember ruban bleu prévention cancers masculin_25 11 21_Twenty20photos
Movember est le mois de prévention des cancers masculins en France.
Crédit: Twenty20photos

Après Octobre Rose, place à Movember en novembre, un mois consacré aux cancers masculins. L'occasion de rappeler l'importance du dépistage du cancer de la prostate, le premier chez l'homme, avec 50.000 cas et 8.000 décès par an en France.

Des chiffres en recul pour cette pathologie beaucoup moins agressive que les cancers de la femme, mais qui n'a pas de dépistage systématique, faute de marqueurs pertinents. Les hommes doivent donc se prendre en charge à partir de 50 ans explique le Dr Bernadette Perrot, présidente de la Ligue contre le cancer de la Mayenne et gynécologue retraitée.

Bernadette Perrot : un toucher rectal tous les ans pour dépister le cancer de la prostate
Crédit: Coralie Juret

Pour prévenir le cancer du testicule, qui touche 2200 hommes chaque année, principalement de 15 à 40 ans, la palpation suffit. En cas de douleur ou de nodule au niveau des bourses, il faut consulter rapidement, avertit le Dr Perrot.