Confinement : quel protocole dans les établissements scolaires ?

Actualités Maine et Loire 

Pendant ce deuxième confinement, les écoles restent ouvertes, de la crèche au lycée. Le Premier Ministre et le Ministre de l'Education ont fait le point hier soir sur le protocole sanitaire et les nouvelles mesures qui s'imposent aux élèves et aux équipes éducatives.

OXYGENE RADIO
Crédit: Manuel Darío Fuentes Hernández / Pixabay

30 octobre 2020 à 11h06 - Modifié : 30 octobre 2020 à 11h42 par Coralie Juret

Les écoles doivent rester ouvertes pour "protéger l'éducation de nos enfants", a dit Jean-Michel Blanquer hier. Le confinement a des conséquences sur le développement psychique et la santé des enfants selon des études rapportées par le Ministre de l'Education, qui s'est voulu rassurant : "souvent les contaminations ont lieu en dehors des établissements, notamment dans le cercle privé".

Masque obligatoire à partir de 6 ans 

Pour autant, le protocole sanitaire sera durci dans les établissements scolaires. Pour éviter le brassage des élèves les arrivées, départs et récrés seront échelonnés, les gestes barrières accrus, les groupes classe espacés d’1 mètre à la cantine. Les personnels vulnérables n’auront pas à venir et les directeurs de lycée pourront proposer des enseignements à distance. 

En cas de fermeture de l'établissement, un protocole de continuité pédagogique sera mis en place. Les mêmes règles s'appliqueront dans le secteur périscolaire.

À la rentrée prévue à 10h ce lundi pour les hommages à Samuel Paty, les élèves de primaire devront aussi porter le masque à partir du CP. Une mesure qui existe déjà dans d’autres pays rappelle le Dr Luc Duquesnel, président du syndicat des généralistes-CSMF. Il explique l'utilité de cette mesure.

 

Écouter le podcast

 

Pour que cette mesure soit réalisable, il faudra "beaucoup de pédagogie" ajoute le médecin mayennais, car les petits Français n’en ont pas l’habitude contrairement aux jeunes Chinois et Coréens.

L'enseignement supérieur en distanciel

Les universités sont fermées, à l’image des campus angevins et lavallois de l’UCO qui basculent leurs cours en distanciel, hors travaux pratiques. Leurs équipes sont mobilisées pour assurer la réussite des étudiants, disent-ils dans un communiqué ce matin.

Les examens et concours seront maintenus en présentiel avec un protocole sanitaire renforcé. Dans les restaurants universaitaires on ne servira qu'à emporter. Les bibliothèques universitaires restent accessibles sur rendez-vous, en jauge réduite.

"La recherche doit se poursuivre en télétravail quand c'est possible, si non, en présentiel" a aussi souhaité le Ministre.