Hutchinson : une victoire pour la CGT, prête à signer le plan de départs volontaires

Actualités Maine et Loire 

12 novembre 2020 à 11h32 - Modifié : 12 novembre 2020 à 11h49 par Coralie Juret

La crise sanitaire impacte le secteur automobile et ses sous-traitants, confrontés à un ralentissement de leur activité. Dans son combat pour préserver l'avenir industriel de ses sites, la CGT du groupe Hutchinson a obtenu un moratoire sur les licenciements et une extension des départs volontaires aux fins de carrières qui n'ont pas toutes leurs annuités.

OXYGENE RADIO
Crédit: CJ

Une victoire pour la CGT du groupe Hutchinson. Elle accepte de signer le plan de départs volontaires qui prévoit 86 suppressions de postes chez Paulstra Segré et 6 au Joint Français à Château-Gontier : la direction s'engage à ne pas licencier jusqu’à fin 2022 et accepte d'allonger les fins de carrière de 6 mois. Ceux qui seront à taux plein au 1e avril 2024 peuvent donc prétendre à un départ.

Le groupe Hutchinson s’engage aussi à des points d’étape en janvier et avril, sur la mise en oeuvre de cette rupture conventionnelle collective.