Hutchinson : une victoire pour la CGT, prête à signer le plan de départs volontaires

Actualités Maine et Loire 

La crise sanitaire impacte le secteur automobile et ses sous-traitants, confrontés à un ralentissement de leur activité. Dans son combat pour préserver l'avenir industriel de ses sites, la CGT du groupe Hutchinson a obtenu un moratoire sur les licenciements et une extension des départs volontaires aux fins de carrières qui n'ont pas toutes leurs annuités.

OXYGENE RADIO
Crédit: CJ

12 novembre 2020 à 10h32 - Modifié : 12 novembre 2020 à 10h49 par Coralie Juret

Une victoire pour la CGT du groupe Hutchinson. Elle accepte de signer le plan de départs volontaires qui prévoit 86 suppressions de postes chez Paulstra Segré et 6 au Joint Français à Château-Gontier : la direction s'engage à ne pas licencier jusqu’à fin 2022 et accepte d'allonger les fins de carrière de 6 mois. Ceux qui seront à taux plein au 1e avril 2024 peuvent donc prétendre à un départ.

Le groupe Hutchinson s’engage aussi à des points d’étape en janvier et avril, sur la mise en oeuvre de cette rupture conventionnelle collective.