Maine et Loire

L’Education aux médias, "point essentiel" pour l’Académie de Nantes

22 novembre 2019 à 08h30 Par Alexis Vellayoudom
Williams Marois, recteur de l'académie de Nantes (au centre), et Jean-Marie Mulon, initiateur du Presstival (à gauche) ont ouvert le séminaire sur l'éducation aux médias
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Cette semaine, Williams Marois, recteur de l’Académie de Nantes, ouvrait le séminaire du CLEMI, à Château-Gontier. L’occasion d’officialiser la convention avec le Presstival, de rappeler l’importance de l’éducation aux médias et d’observer ce qui est fait par les enseignants.

C’est un objectif de l’Education Nationale, l’éducation aux médias. Il y a quelques années, le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Informations a été mis en place avec les établissements et les professeurs. L’objectif, développer davantage d’ateliers avec les classes du premier et du second degré, « il faut faire comprendre aux jeunes l’importance d’une presse libre dans une démocratie. C’est très rare, c’est très fragile », ajoute Williams Marois, recteur de l’Académie de Nantes.

Écouter le podcast

 

A l’occasion du Presstival, c’était également le moment d’officialiser la convention passée avec l’évènement. Jean-Marie Mulon, l’un des organisateurs, a rappelé le partenariat avec 25 établissements scolaires et les ateliers mis en place avec le dessinateur Chaunu. Une exposition des dessins d'enfants se tiendra le 26 novembre aux archives départementales de Laval.

CLEMI 2019 - 2.JPG (123 KB)

 

Comment éduquer les enfants aux médias ?

 

Plusieurs enseignants de la région, référents du CLEMI, étaient présents pour présenter leurs actions. Ils s’attachent à remplir 4 objectifs : développer l’esprit critique, l’utilisation des moyens de communication, l’aspect légal et la production d’infos.

Écouter le podcast

En Mayenne, les enseignants travaillent avec le Presstival et Radio France. Un aspect de l’enseignement important selon Yann Legrand, responsable CLEMI pour le 1er degré en Mayenne, « on a des élèves qui s’intéressent très peu à la presse contrairement à leurs ainés […] des enfants qui lisaient le journal à la maison ne le font plus et quand ils vont aller chercher l’info, ça va être des infos immédiates sur les réseaux sociaux. »

 

CLEMI 2019 - Séminaire.JPG (93 KB)

Parmi les nouveautés misent en place, les classes médias en partenariat avec Radio France. Des journalistes se déplaceront dans des classes 7 à 10 fois par an pour construire une émission. L’académie de Nantes veut aussi développer le travail sur les dessins de presse.