Parents : comment survivre pendant le confinement ?

Actualités Mayenne 

Télétravailler, faire la classe et s'occuper des enfants⬦ en trois semaines de confinement, le quotidien est devenu plus lourd pour beaucoup de parents. Une cellule d'écoute téléphonique vient de voir le jour en Pays de Château-Gontier. L'une des psychologues-psychanalystes qui l'anime nous a livré ses conseils.

OXYGENE RADIO
image d'illustration Chuck Underwood / Pixabay

8 avril 2020 à 18h58 - Modifié : 8 avril 2020 à 19h03 par Coralie Juret

"La première chose que l'on peut dire, c'est qu'on a le droit de s'autoriser à craquer", assure cette professionnelle du territoire, “toute proportion gardée bien sûr”. “C’est difficile pour tout le monde cette période, si on craque à un moment donné, qu’on est un peu plus colère que d'habitude ou qu'on pleure, c'est pas grave ! Si ça a besoin de sortir il faut que ça sorte, et puis il faut pouvoir reparler après”.

Écouter le podcast

Alors pour éviter la crise de nerfs à tous les coups, il vaut mieux repérer ce qui nous ressource et nos limites. “Peut-être ce qu'il faut faire, c'est pouvoir identifier le point ressource de chacun, de l’autre côté le point de limite, ce à quoi on dit non et de manière absolument ferme parce qu'on sait que ça c'est trop pour nous. Et ensuite à partir de ces deux boussoles, essayer de fabriquer de quoi tenir pendant cette période”.

Écouter le podcast

Et surtout, ne pas paniquer ou se culpabiliser si l'on n'arrive pas à répondre à toutes les sollicitations, de la part de sa progéniture ou de leurs enseignants. “On sait maintenant que les enfants peuvent apprendre de manière très variées”, rappelle la psychologue.

Une routine et de la souplesse

Des enfants qu'il faut aussi protéger du trop plein d'infos sur le Covid-19, en conservant des repères : “Par exemple, les moments des trois repas par jour, s'habiller le matin et ne pas rester en pyjama toute la journée... donc il faut quand même un cadre, un peu comme ce qu’on fait d'habitude et à l'intérieur de ce cadre, ménager des espaces de souplesse. Il faut aussi des moments où chacun a le droit de faire ce qu'il veut. Les enfants ont le droit aussi à leurs moments où c'est leurs propres règles”.

Écouter le podcast

Pour les habitants du Pays de Château-Gontier qui éprouvent le besoin d'en parler, la cellule d'écoute téléphonique CovidPsy est ouverte tous les jours jusqu'à 20h au 06 45 18 77 27. Avant 9h ou le soir, on peut aussi laisser un message sur le répondeur. C'est anonyme et confidentiel.