Remettre les cours d’eau au cœur des politiques environnementales

Actualités Maine et Loire 

18 avril 2019 à 10h00 - Modifié : 23 avril 2019 à 9h36 par Alexis Vellayoudom

Le syndicat du Bassin de l'Oudon restaure actuellement l'Argos à Challain-la-Potherie.

OXYGENE RADIO
Techniciens du SBO, associations, élus et exploitants ont collaboré pour restaurer l'Argos

Depuis début octobre, le syndicat du Bassin de l’Oudon (SBO) s’attelle à rétablir une qualité de l’eau et la continuité écologique de la rivière. Dans les années 70, l’Argos a fait l’objet de travaux de recalibrage et de rectification pour permettre le développement de l’agriculture. Ces travaux ont entravé la qualité de la rivière.

Le Bassin de l’Oudon collabore avec les riverains, les exploitants et des associations d’insertion professionnelle (ASDIES et Promotravail) pour restaurer l’Argos, « on rapporte des cailloux, réoxygène l’eau et on entretient le boisement pour redonner au milieu ses fonctions initiales, dont la phytoépuration de l’eau », explique Anthony Saudubois, technicien en milieu aquatique au Bassin de l’Oudon. L’entreprise Moreau Associés intervient également pour le réaménagement des bords des cours d’eau.

Le projet coûte 20 000 euros. Les travaux se finiront à l’hiver 2020.

« Il est important de restaurer nos cours d’eau. Dans les années 60, les bordures étaient mieux entretenues, on voyait l’eau couler et il y avait de nombreux poissons. Tout ça avait un peu disparu »

Dominique Faure, maire de Challain-la-Potherie

 

Les Communes de Challain-la-Potherie et Loiré se sont également investis. Les maires ont servi de relais pour expliquer les actions menées et les projets sur la rivière, afin que tout le monde participe à l’entretien, «  tout le monde a eu la même volonté d’y arriver avec des moyens limités », raconte Dominique Faure, maire de Challain-la-Potherie.

Le maire de Challain la Potherie aimerait poursuivre les travaux sur l’Argos et le ruisseau de la Martinais, plus au nord.

 

Sensibiliser les générations futures sur les cours d’eau

 

Réoxygénation de l’eau, déboisement, entretien de la faune et de la flore, des savoirs qu’il faut transmettre. Le syndicat et les communes proposent donc des animations dans les écoles, « cette année ça sera à l’école Grain de Soleil de Challain. On va travailler sur les vertébrés, les invertébrés et le cycle de l’eau », explique le technicien du syndicat du Bassin de l’Oudon. Un public plus ouvert à ces problématiques. Le respect de l’environnement prend une place plus importante dans les consciences.

 

Le SBO réfléchit à travailler sur les affluents principaux, sur l’Argos, la Verzée et l’Oudon, dans le cadre du contrat territorial.