Maine et Loire

Segré : l'innovation au service de la dépendance et du handicap

12 décembre 2019 à 12h50 Par Coralie Juret
Tony Raitière (IDHé) et Simon Pilet (SP Médiconseil) commercialisent une box connectée pour le domicile et un détecteur de chutes (au milieu à droite) pour les institutions | CJ

L'innovation au service de la dépendance. Ce sont leurs métiers respectifs qui ont poussé les entrepreneurs segréens Tony Raitière (domotique et handicap) et Simon Pilet (matériel médical) à imaginer une nouvelle façon de détecter les chutes grâce au boîtier Kogili.

À Segré, la société Konéo travaille sur un capteur pour prévenir les chutes en institutions. Kogili, c'est son nom, est imaginé par les patrons d'SP Médiconseil, Simon Pilet et IDhé, Tony Raitière depuis trois ans. Ce n'est pas un détecteur comme les autres expliquent ses concepteurs : "Kogili va chercher à détecter l'anomalie. On arrive souvent à détecter plus de chutes, qui peuvent se présenter sous différentes façons. Des systèmes de minuteurs vont nous permettre de dire que si par exemple, la personne n'est pas revenue dans son lit au bout d'une demie-heure, elle a pu tomber entre temps".

Écouter le podcast

Une technologie fabriquée chez Eolane Combrée, qui intéresse 2 EHPADS locaux volontaires pour le tester et un hôpital. Kogili peut également servir à détecter les déambulations nocturnes et les entrées non désirées. Ses concepteurs ont aussi imaginé un logiciel manager pour récolter les données et gérer plusieurs boîtiers. La commercialisation est prévue pour début 2020.

Une box à domicile pour allumer la lumière, fermer les volets ou appeler l'ascenseur

Konéo commercialise aussi une box connectée pour permettre aux personnes polyhandicapées de contrôler leur environnement, à la manière des assistants vocaux Google ou Alexa (Amazon). Simon Pilet et Tony Raitière sont les premiers Français formés à cette technologie belge qui s'appuie d'ailleurs dessus. Ce sont eux qui programment la box en fonction de l'environnement et des besoins de son propriétaire. Elle "permet vocalement de pouvoir piloter son environnement. Suivant son handicap ou sa diction, on va pouvoir adapter les mots. Et suivant l'évolution de son handicap on va aussi pouvoir adapter avec des commandes au souffle ou à l'oeil". Les deux entrepreneurs ont même prévu de pouvoir y connecter leur détecteur de chutes Kogili.

Écouter le podcast

Soline est une box qui peut aussi évoluer suivant la pathologie et l'environnement. Un outil "complémentaire" toutefois, "qui ne remplace pas un aidant" précisent ses installateurs français. Konéo espère séduire des centres de rééducation. Plusieurs dossiers de subvention ont déjà été déposés par des particuliers.

Kogili et Soline, renseignements auprès de Konéo chez SP Médiconseil (quartier de la Gare) et IDHé (16 rue du Dr Paul Chevallier) à Segré.

Un nouveau magasin à Château-Gontier

Après celui du Pôle Santé à Segré, SP Médiconseil va par ailleurs ouvrir un deuxième magasin à Château-Gontier en avril
au 9 route de Sablé. Deux personnes ont été recrutées.