Segré se réengage dans la protection des oiseaux

Actualités Maine et Loire 

Le maire Gilles Grimaud a signé la nouvelle convention 2019-2023, qui les lie à la Ligue de Protection des Oiseaux, LPO. Cette convention concerne le refuge de la Vallée de l'Oudon.

OXYGENE RADIO
La convention concerne la Vallée de l'Oudon
Crédit: CJ

21 juin 2019 par Alexis Vellayoudom

34 espèces d’oiseaux forestiers et aquatiques se reproduisent sur le site du refuge de la Vallée de l’Oudon. Des espèces qu’il faut préserver, car il existe un risque : « On en a une dizaine en déclin sur la région Pays de la Loire. C’est essentiellement aux modifications des paysages, moins d’habitat et un manque d’accès à l’alimentation pour certains », s’inquiète Olivier Loir, chargé de mission naturalistes à la LPO.

 

Segré investit dans l’espace vert

 

Les membres de la Ligue de Protection des Oiseaux, LPO sont satisfaits du partenariat avec les espaces verts de Segré. Dans cette nouvelle convention, ils vont essayer de limiter l’impact de certaines plantes : « Le Laurier Palme, s’échappe et se retrouve dans les milieux naturels. Elle progresse en sous-bois et il n’y a plus de végétation qui poussent aux pieds. Ca appauvrit considérablement la diversité des plantes », explique le technicien de la LPO.

Parmi les autres problématiques, le chêne pédonculé sur le coteau du site qui a besoin d’eau. Globalement, les vieux arbres dépérissent. Le plan de gestion de la convention envisage le renouvellement dans le temps de cette végétation.

Les objectifs de la nouvelle convention, gérer les zones enherbées, la taille du boisement de rive, notamment les arbres têtards et la plantation de haie sur le refuge.