Une fresque numérique pour retracer l'histoire de la Mayenne

Actualités Mayenne 

L'Institut National de l'Audiovisuel avec la participation des archives départementales va créer une fresque numérique sur l'histoire de la Mayenne depuis 1945. Elle sera présentée en novembre 2021 au Presstival Info du Pays de Château-Gontier

OXYGENE RADIO
Le Conseil départemental et le Pays de Château-Gontier ont officialisé le partenariat
Crédit: Alexis Vellayoudom

4 décembre 2020 à 9h00 - Modifié : 4 décembre 2020 à 10h25 par Alexis Vellayoudom

La Mayenne au fond des yeux ! C’est le projet porté par le Presstival Info de Château-Gontier-sur-Mayenne. Une fresque numérique pour se souvenir, se remémorer, ou simplement découvrir la Mayenne. Le festival de journalisme du Pays de Château-Gontier, en collaboration avec l’Institut National de l’Audiovisuel et les archives départementales, présentera chaque année une série de 50 reportages.



Une fresque numérique ? 



Cette fresque sera composée essentiellement de documents vidéo, "quelques arrêts sur image qui nous donneront le sentiment de retrouver des photographies un peu d'antan. Il y aura des notes explicatives, des notes d'auteurs sur chacun des sujets, l'angle, le matériel utilisé, pourquoi avoir traité ce sujet. Ca sera essentiellement de la vidéo donc ça sera très vivant", explique Jean-Marie Mulon, président et fondateur du Presstival Info. 



Écouter le podcast



Différentes thématiques y seront abordées, "nous retrouverons ce qui a fait l'histoire de la Mayenne, à travers le sport, la politique, l'économie, la culture, l'agriculture, le patrimoine" ajoute Jean-Marie Mulon. Au total sur ce partenariat de 4 ans, ce sont 150 reportages qui seront diffusés. La première série sortira à l'ouverture du Presstival Info en novembre 2021.



Un projet journalistique et pédagogique



C’est un travail de mémoire, de souvenir, mais aussi de découverte de la Mayenne. C’est aussi l’occasion de voir la Mayenne sous un regard journalistique et le mettre au service de l’éducation, "à travers certains sujets, on sera fier de porter le maillot 53, mais c'est d'abord un regard journalistique qui parfois ira se juxtaposer au programme éducatif des écoles, des collèges, des lycées et des universités", précise Jean-Marie Mulon.



Écouter le podcast



En exemple, l’entreprise MPO à Averton dans le nord-mayenne, qui a fabriqué le premier CD en 1984, "c'est extrêmement important que dans le cadre des programmes, qu'on puisse se rendre compte qu'à un moment, son département a compté dans une histoire. C'est pour nous important de regarder la petite histoire qui parfois fait la grande", ajoute le fondateur du Presstival Info. 



Une première en France



D'autres fresques existent en France, mais c'est la première fois qu'elle sera réalisée dans le cadre d'un festival sur le journalisme. D'ailleurs les rôles sont très clairs, l'INA, construira l'infrastructure numérique, fournira les documents et rédigera les notices documentaires. Le département, "porteur financier de l'opération à hauteur de 50 %" sera associé à "toutes les décisions importantes", il participera également via les archives départementales, "à terme, j'aimerais que les archives départementales représentent au moins 10 % des reportages diffusés", confie Jean-Marie Mulon. 


Un comité éditorial pilotera le choix des sujets et des reportages diffusés. Il sera composé du directeur des archives départementales, au moins deux enseignants, l'INA, un auteur-coordinateur, trois autres auteurs et des membres du Presstival Info. 


La fresque sera ensuite disponible sur le site de l'INA.