Stade lavallois : les Tangos se sabordent face au Havre

MayenneSports

30 août 2022 à 23h28 - Modifié : 30 août 2022 à 23h40 par Cyprien Legeay

Après la défaite face à Nîmes, le Stade lavallois voulait se reprendre et rebondir face au Havre. Le rebond attendu n'a pas eu lieu (1-3).

Julien Maggiotti n'a rien pu faire face à la maîtrise du Havre.
Julien Maggiotti n'a rien pu faire face à la maîtrise du Havre.
Crédit: Cyprien Legeay

Dominé en début de partie, alors que Jimmy Roye avait sauvé sur sa ligne et que la barre avait suppléée Alexis Sauvage, le Stade lavallois réussissait un mini hold-up en ouvrant le score. Sur un corner, Jimmy Roye remisait de la tête pour Djibril Diaw qui trompait Arthur Desmas (1-0, 31').

Un avantage un poil heureux pour les Tango à la pause mais qui se devait d'être conservé. Malheureusement, dans une seconde période à sens unique, les joueurs d'Olivier Frapolli n'ont jamais paru en mesure de prendre le dessus. Rapidement, Yann Kitala a remis son équipe dans la partie (1-1, 48') avant que Jamal Thiaré ne se retrouve seul dans la surface pour crucifier Alexis Sauvage de la tête (1-2, 71').

La coupe était pleine quand Edson Seidou glissait et qu'Amir Richardson en profitait pour marquer le troisième but et mettre Laval dans les cordes (1-3, 78'). « Les erreurs qu'on fait c'est aussi les adversaires qui nous poussent à la faute, regrettait Olivier Frapolli. Le constat c'est que sur nos trois matches à domicile on a vu des choses intéressantes mais on prend huit buts en trois matches. On ne peut pas gagner en prenant autant de buts. »

Le Stade lavallois s'est incliné logiquement face à la puissance du port du Havre.