Angers Sco et Montpellier se neutralisent à Raymond-Kopa

Sports 

Les hommes de Stéphane Moulin ont enfin joué un bon match à 13h et tenu Montpellier en échec (1-1) ce dimanche à domicile. Dominateurs mais menés au score dès le début de la deuxième mi-temps, les Angevins ont égalisé grâce à Stéphane Bahoken.

Sco-Montpellier
Angers Sco et Montpellier ont fait match nul ce dimanche sur la pelouse de Raymond-Kopa
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

4 avril 2021 à 15h08 - Modifié : 4 avril 2021 à 15h54 par Charles Dubré-Beduneau

À l'image de la pelouse du stade Raymond-Kopa, Angers Sco a affiché un meilleur visage ce dimanche après-midi que lors de ses dernières sorties à domicile. Pour leur premier match depuis l'annonce du départ de leur coach en fin de saison, les hommes de Stéphane Moulin se sont montrés dominateurs en première mi-temps, sans pour autant parvenir à prendre l'avantage. Contre le cours du jeu, c'est finalement Montpellier qui a ouvert le score dès le retour des vestiaires: à la suite d'un centre de Sambia et d'un mauvais dégagement de Traoré, Mavididi trompait Bernardoni de la tête (47e, 0-1). Andy Delort a ensuite manqué plusieurs occasions qui auraient permis aux Montpelliérains de faire le break. Sur un long ballon de Thomas Mangani, Stéphane Bahoken a profité d'une remise de la tête de Loïs Diony (entré à la place d'Ibrahim Amadou, victime d'un un choc à la tête en fin de première mi-temps alors qu'il réalisait un excellent match) pour inscrire son premier but en Ligue 1 depuis quatre mois (son sixième cette saison) et offrir au Sco une égalisation méritée (72e, 1-1). Le Sco obtient le point du match nul, le deuxième consécutif après celui obtenu à Brest (0-0).


"Enfin un bon match à 13h !"

"J'ai trouvé de la continuité dans ce match et après le match de Brest. Pour moi on a fait un bon match. On a été très dominateur en première mi-temps, comme rarement. On a beaucoup essayé, on a produit du jeu. On a dominé aux tirs (14 à 8) et on a eu 63 % de possession de balle. Le côté négatif c'est le résultat car on on voulait gagner. Comme à Brest on a manqué d'efficacité mais globalement sur l'ensemble du match je suis satisfait. Et puis un autre point satisfaisant c'est qu'on a enfin fait un bon match à 13h ! Alors même si on ne l'a pas gagné je me dois de féliciter les joueurs car c'était aussi un défi à relever. Ça peut paraître bénin mais il ne fallait pas que ça devienne une psychose", a analysé Stéphane Moulin en conférence de presse d'après-match. Suite au résultat du test Covid-19 positif de Mathias Pereira Lage, le groupe angevin a du limiter les contacts et s'est retrouvé directement au vestiaire à 11h15. "C'était ce que j'avais pensé faire, a avoué Stéphane Moulin. Finalement on a subi cette réorganisation mais ça n'a pas perturbé les joueurs, au contraire même. Comme quoi beaucoup de choses se passent dans la tête..."

Pierrick Capelle: "Ça fait du bien de faire un bon match à domicile. La pelouse était un peu mieux, on a pris du plaisir dans l'ensemble même si sur la fin c'était un peu décousu. On doit continuer à travailler, on a des choses à améliorer, notamment l'efficacité évidemment. On doit être plus tueur devant le but. Maintenant c'est important de bien récupérer, bien dormir, pour le 8e de finale de Coupe de France à Sedan mercredi. Personnellement là je suis cramé mais j'aime ça enchaîner les matchs."

Réaction de Stéphane Moulin après le match nul contre Montpellier
Réaction Pierrick Capelle après Montpellier