Angers Sco interdit de recrutement par la FIFA

Sports 

Dans un communiqué, la Fédération internationale de football annonce ce vendredi 30 avril que le SCO et le Paris FC devraient être interdits de recrutement en raison d’un transfert-relais, réalisé l’été dernier. Une pratique interdite depuis 2020.

Angers Sco
Le Sco disputera six matchs amicaux avant la reprise de la Ligue 1 début août.
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

30 avril 2021 à 12h42 - Modifié : 30 avril 2021 à 16h05 par Charles Dubré-Beduneau et Coralie Juret

Décidément, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour le Sco. Alors que le club est activement à la recherche d'un successeur à Stéphane Moulin pour la saison prochaine, il pourrait être interdit de recrutement cet été. C'est en tout cas ce qu'indique la FIFA ce vendredi dans un communiqué. La Commission de discipline de la Fédération internationale a en effet sanctionné le Paris FC et Angers SCO d’une amende de 30 000 Francs suisses (27 299 €) et d’une interdiction de transfert aux niveaux national et international "pour une période d’enregistrement en raison de plusieurs violations des dispositions concernant les transferts-relais, énoncées à l’art. 5bis du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs."


Le Sco va faire appel



Le transfert en question concerne le Français Kevin Bemanga (23 ans), qui a signé son premier contrat professionnel avec le Paris FC (Ligue 2) le 1er juillet 2020 et qui a été enregistré par le club parisien le 6 juillet 2020, après avoir évolué en France et en Espagne au niveau amateur. Six semaines plus tard, le joueur a été transféré au SCO et dûment enregistré le 18 août 2020. Il est depuis cet hiver prêté à Nion, en Suisse. "En tenant compte de tous les faits et circonstances de l’affaire, la commission a jugé que le transfert du joueur au Paris FC n’avait pas été effectué dans le but de faire participer le joueur au football organisé mais en vue de contourner les règles concernant l’indemnité de formation."

Le communiqué précise que c'est la première fois que la FIFA sanctionne des violations liées à des transferts-relais depuis l’entrée en vigueur, en 2020, de ces dispositions. Le club angevin a régit cet après-midi par voie de communiqué à « une décision infondée, inattendue et disproportionnée car prise en l’absence de la moindre preuve à son encontre ». Le Sco va saisir la commission de recours de la FIFA et « n’exclut pas des visées déstabilisatrices » dans cette décision qui « a un impact manifeste pour l’image du club ».