Angers SCO. Xavier Thuilot: "S'inspirer de la réussite sportive et économique du LOSC"

Sports 

Le nouveau directeur général délégué du Sco a été officiellement présenté lors d'une conférence de presse jeudi 16 septembre, une semaine après sa prise de fonction, en présence du président Saïd Chabane. Il amène son expertise du haut niveau pour stabiliser et développer le club angevin.

Xavier Thuilot
Xavier Thuilot (à droite) aux côtés de Saïd Chabane
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

16 septembre 2021 - Modifié : 17 septembre 2021 par Charles Dubré-Beduneau

Recruté fin août par le Sco pour remplacer Philippe Caillot, Xavier Thuilot s'est présenté pour la première fois devant la presse jeudi 16 septembre, accompagné par son président Saïd Chabane. "Je suis très heureux de rejoindre un club qui ressemble à ce que j'ai pu connaître, notamment à Lille, avec une petite équipe, jeune, dynamique, compétente et motivée, en mode "startup", réunie autour d'un président et actionnaire qui répond présent. Je me retrouve complètement dans cette ambiance. J'ai beaucoup discuté avec les salariés depuis ma prise de fonction il y a une semaine et j'ai senti du pragmatisme, de l'efficacité. C'est une bonne base. L'objectif est de s'inspirer de la réussite sportive et économique du LOSC. J'espère pouvoir apporter mon expertise dans le nouveau cycle du club, aider à le stabiliser en Ligue 1 mais aussi à bâtir l'avenir.  Ce n'est pas réaliste aujourd'hui de viser les places européennes mais nous avons des ambitions, le coach est ambitieux, on a une équipe ambitieuse et nous saurons pousser les portes quand elles s'offriront à nous. J'arrive dans un projet déja bien avancé avec de belles installations. L'agrandissement du stade est en cours et c'est un élément important, c'est toujours un marqueur fort dans la vie d'un club. Je suis persuadé qu'une fois les travaux terminés (livraison prévue en avril 2022) le stade sera à la bonne dimension pour le projet du club. Ici, il y a beaucoup de choses à construire. C'est un beau challenge, attrayant. Les victoires du sportif donnent du temps a la direction pour construire un projet. Aujourd'hui, les planètes sont alignées."

Xavier Thuilot veut faire passer un cap au Sco

Les joueurs ont fait des efforts pour réduire la masse salariale

Interrogé sur la future ouverture du capital du club, évoquée depuis déjà plusieurs mois, Saïd Chabane a donné rendez-vous à la fin du mois. "L'histoire avec la DNCG, où on s'est retrouvé pendant une semaine en Ligue 2, ça refroidit. Le chantage de Canal + aussi, les gens étaient en attente. Ça a retardé les choses mais les résultats du club font que les choses peuvent bouger. Il faut qu'on tienne cette année et aussi l'année prochaine. La saison 2022-23 permettra de renégocier les droits TV mais il faudra trouver un nouveau modèle économique pour les clubs. POur le mercato, nous avions 8-9 départs à faire. Il n'y en a eu qu'un seul (Loïs Diony), une rupture de contrat et un prêt avec option d'achat. Actuellement, on a quatre joueurs en trop dans l'effectif. On n'a pas réussi notre feuille de route, notre avenir est moins serein que prévu mais j'ai remis de l'argent et le club continue à tourner. On a perdu 37 millions d'euros de recettes, ce sont les plus mauvais résultats du club. Je veux remercier tous les joueurs qui ont accepté de baisser ou de décaler leurs salaires sur la saison prochaine, sollicités ou pas. Ils ont permis au club de baisser la masse salariale de pratiquement dix millions d'euros pour qu'on puisse être dans les clous de la DNCG."

 

 

Saïd Chabane sur l'ouverture du capital

"Aujourd'hui des places à 5 €, c'est financièrement impossible"

Concernant le probable licenciement du directeur sportif Sébastien Larcier, le président n'a pas voulu commenter, Xavier Thuilot indiquant seulement que des "discussions sont en cours". Par ailleurs, le club cherche une solution au sujet de son médecin, le Dr Anthony Tondut, en arrêt de travail depuis le 7 juin dernier. Enfin, concernant la grogne des supporters par rapport aux prix des places à Raymond Kopa, Saïd Chabane s'est défendu: "Nous avons fait un geste pour les enfants de moins de 12 ans. La remise en route des abonnements aura lieu à partir du match de Metz. En terme d'abonnements, nous sommes les moins chers de France selon la LFP. Le problème c'est que les quatre premiers matchs à domicile sont des galas (Lyon, Rennes, Nantes et Marseille), forcément c'est cher. Les gens qui ne s'abonnent pas, c'est parce qu'ils ne veulent voir que certains matchs. Forcément c'est plus cher. Je veux bien faire des places a 5 € mais il faut aller expliquer aux employés comment ils seront payés. Aujourd'hui des places à 5 €, c'est financièrement impossible. Ou alors il faut augmenter drastiquement le prix des abonnements et je n'irai pas au combat contre mes abonnés." Il a également indiqué que contrairement aux saisons précédentes, le nombre d'abonnés ne serait pas limité cette année.