Grâce à deux penaltys, Angers Sco bat Troyes

Sports 

23 janvier 2022 à 18h48 - Modifié : 23 janvier 2022 à 19h22 par Charles Dubré-Beduneau

Pour son premier match à domicile en 2022, le Sco a peiné ce dimanche 23 janvier face à Troyes mais a pris les trois points grâce à deux penaltys marqués par Thomas Mangani en première mi-temps (2-1).

Sco-Troyes
Comme chaque saison, le Sco traverse une période compliquée en Ligue 1
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

Ce n'était certainement pas le plus beau match de la saison, mais le Sco, amoindri par de nombreux absents (quatre joueurs à la CAN, Thomas et Cho blessés, Doumbia suspendu), a assuré l'essentiel face à de coriaces Troyiens. Sous un ciel gris et dans un froid glacial, les Angevins se sont pourtant fait surprendre dès la 10e minute par un contre fulgurant de l'ESTAC. Au bout d'une superbe action collective, Petkovic stoppait Gerson à bout portant mais ne pouvait rien sur le rebond repris par Domingues (0-1). Les Angevins étaient cueillis à froid mais faisaient preuve de caractère, notamment par l'intermédiaire de Billal Brahimi, repositionné en position d'avant centre par Gérald Baticle. Après un bon débordement, ce dernier provoquait un pénalty, que transformait le M. Pénalty du Sco, Thomas Mangani (1-1, 24e). Dix minutes plus tard, c'est Mathias Pereira-Lage qui déboulait de l'autre côté et la défense troyienne se mettait encore à la faute dans sa surface. Mangani ne se faisait pas prier pour envoyer un deuxième ballon sous la barre et inscrire son sixième but de la saison, le cinquième dans cette situation (2-1, 34e). 

Les deux équipes baissaient de rythme en deuxième mi-temps, avec peu d'occasions de part et d'autre.  Casimir Ninga était tout proche d'inscrire le troisième but angevin après une belle combinaison entre Pereira-Lage et Fulgini, mais le ballon était dévié au dernier moment par un joueur troyien (57e). Touché à la cheville, Jimmy Cabot était obligé de laisser sa place à Pierrick Capelle (70e). Troyes poussait jusqu'au bout pour tenter d'égaliser, en vain. Le Sco remporte une victoire précieuse avant son match en retard mercredi 26 janvier, à domicile, contre Saint-Etienne (19h). 

 

 

Gérald Baticle: "Cette victoire nous permet de lancer notre deuxième partie de saison"

 

Gérald Baticle a aimé la réaction de ses joueurs pour aller chercher cette victoire. "Cette victoire nous permet de lancer notre deuxième partie de saison, de reprendre la main à domicile. On avait beaucoup insisté auprès des joueurs avant le match sur un message positif, mais un message de responsabilité, sur l'importance de redevenir maître chez nous. On a trop laissé de points à domicile. On a fait une bonne entame. On avait décidé d'être assez haut d'entrée, de les presser. Mais sur un pressing on s'y est mal pris, Troyes a très bien ressorti le ballon et en deux temps a trouvé l'ouverture. De là, le scénario du match était complètement différent. Il fallait être capable de ne pas prendre ce deuxième but tout en poussant pour aller chercher l'égalisation. C'est ce qu'on a su faire. On n'était pas satisfait d'un score de parité, on voulait gagner ce match donc on a continué mais tout en restant équilibré défensivement pour concéder le moins d'occasions possible. Billal (Brahimi) a le potentiel pour prendre la profondeur. Avec Casimir (Ninga) ils ont pesé sur le bloc troyien et Billal a même été décisif. On a peut être un peu abusé du jeu long mais c'était un plan de jeu, un risque à prendre pour gagner ce match. Deux pénaltys dans le même match tirés par le mêm jouer ? C'est la première fois que ça m'arrive. Bravo à Thomas (Mangani), il a assumé cette responsabilité. Je suis fier de mes joueurs, ils ont fait preuve d'intelligence. On a su garder notre avantage grâce à une solidité défensive que j'avais déjà vue et aimée, à dix, à Lorient. Là où on doit progresser c'est quand on récupère le ballon, pour le garder et être plus dangereux. La priorité maintenant c'est de bien récupérer pour être prêt mercredi, car ça va arriver vite."