Hockey, mondial féminin: les Bleues ont leur destin au bout de leurs crosses

Sports 

30 avril 2022 à 10h03 - Modifié : 30 avril 2022 à 10h28 par Charles Dubré Beduneau

Dernier jour du mondial féminin de hockey sur glace D1 A ce samedi 30 avril à l'IceParc. Trois équipes peuvent encore jouer la première place synonyme de montée en élite: l'Autriche (qui affronte la Slovaquie à 16h) et surtout la Norvège et la France qui s'affrontent en clôture du tournoi à 19h30.

Les Bleues
Les Bleues affronteront la Norvège dans un IceParc plein ce samedi soir
Crédit: Théo Bariller-Krine / La Dalle Angevine

C'est le jour J pour les Bleues ! Comme attendu, les hockeyeuses françaises vont jouer le titre mondial D1 A et la remontée en élite lors du dernier match de la compétition ce samedi face à la Norvège (19h30). L'équipe de France doit s'imposer dans le temps réglementaire. Car une troisième équipe s'est invitée dans la lutte pour la première place: l'Autriche. Les Autrichiennes doivent elles aussi aller chercher la victoire dans le temps réglementaire face à la Slovaquie (16h), et espérer que France et Norvège aillent en prolongations. En effet, si les trois équipes sont à égalité de points à la fin du tournoi, c'est l'Autriche qui sera championne grâce à ses victoires sur la Norvège (4-3 a.p.) et la France (3-2 a.p.). 

 

Records d'affluence battus à l'IceParc 

 

Jeudi soir, fatiguées par leur match de la veille face aux Pays-Bas, les Bleues ont été dominées par les Autrichiennes et finalement logiquement battues. Mais le but égalisateur de Chloé Aurard (meilleure pointeuse du tournoi avec six points, dont trois buts, en trois matchs) à deux minutes de la fin du match leur a permis d'aller chercher un point capital dans leur mission pour retrouver l'élite mondiale. Une spectatrice a reçu un palet au visage en fin de match. Heureusement, après des examens au CHU d'Angers, elle est ressortie sans blessure grave. Lore Baudrit, l'attaquante des Bleues qui avait dégagé ce palet, a pris de ses nouvelles et s'est engagée à lui offrir une crosse. 

Les joueuses de Grégory Tarlé ont donc leur destin au bout de leurs crosses et pourront encore fois compter sur le soutien du public angevin: elles joueront dans un IceParc à guichets fermés (3 600 spectateurs), ce qui représentera un record d'affluence pour un match de D1 A féminin et pour un match de l'équipe de France féminine dans l'Hexagone. Avec 1 555 spectateurs en moyenne sur la semaine, le mondial angevin affiche de loin la meilleure moyenne pour un championnat du monde féminin de Division 1 A

Match à suivre en direct et gratuitement à partir de 19h30 sur www.fanseat.com et Sport en France