Le vélodrome d'Angers, presque centenaire, et bientôt remplacé

Sports 

Le vélodrome Montesquieu, inauguré le 10 septembre 1922 dans le quartier Belle-Beille à Angers, a fait son son temps. Il sera bientôt remplacé par un vélodrome couvert près du Parc des expositions, pour le grand bonheur des clubs locaux dont le Sco cyclisme.

Sco Cyclisme
La piste du vélodrome Montesquieu montre des signes inquiétants de fatigue.
Crédit: Théo Bariller-Krine / La Dalle Angevine

14 juin 2021 à 17h25 - Modifié : 15 juin 2021 à 8h05 par Charles Dubré-Beduneau

C'est l'un des plus anciens sites sportifs du département. Le vélodrome Montesquieu, dans le quartier Belle-Beille à Angers, fêtera ses cent ans en 2022. Un groupe d'étudiants en troisième année de Licence Information-Communication (mineure journalisme) à l'Université Catholique de l'Ouest à Angers a récemment retracé l'histoire de ce lieu mythique du sport angevin. Le veil anneau vert (333 mètres), délavé, reste le point de rendez-vous incontournable des clubs cyclistes angevins, dont le Sco Cyclisme, qui revendique environ 110 licenciés. "Quand on s'appelle le Sco Cyclisme évidemment le vélodrome Montesquieu c'est LE lieu de rassemblement. Les jeunes de l'école de cyclisme s'y entraînent tous les mercredis. Les minimes, cadets et juniors partent tous du vélodrome. Idem pour les entraînements collectifs des seniors les samedis après-midis et dimanches matins. Sans compter les entraînements de piste le soir, les compétitions... C'est le lieu de vie du club presque sept jours sur sept", confirme Jules Maucourt, co-président du club.


Un nouveau vélodrome couvert en projet

Après quasiment un siècle d'existence, l'équipement, à ciel ouvert, arrive logiquement à bout de souffle. La piste, usée par les intempéries et le temps qui passe, est logiquement fatiguée, abîmée. Au point que malgré les nombreuses réparations, elle peut parfois s'avérer dangereuse pour les coureurs. Le site ne permet pas non plus aux clubs d'accueillir leurs licenciés ni des compétitions régionales dans de bonnes conditions. Et encore moins de se projeter vers l'avenir. "On essaie tous les ans de se développer, de se professionnaliser, de proposer de nouvelles activités. Mais on manque d'un local et d'un bureau pour notre salarié. On est parfois obligé d'annuler des entraînements à cause de la météo...", regrette Jules Maucourt. Comme promis par le maire Christophe Béchu pendant sa campagne, un nouveau vélodrome, couvert, va ainsi être construit à proximité du Parc des Expositions d'Angers, à l'est de la ville. "C'est un beau projet, il est temps de faire bouger les choses. On sera un peu plus loin du centre-ville, de toute façon on ne peut pas être mieux placé qu'aujourd'hui, mais je pense que tous les clubs locaux sont prêts à s'investir pour faire vivre ce nouvel outil. On pourra organiser de belles compétitions régionales et vraiment ouvrir le vélo à tout le monde, à tous les Angevins", se réjouit déjà Jules Maucourt. Ce nouvel équipement sera polyvalent et devrait aussi être utilisé dans un cadre événementiel, alors que les quelque 14 000 m2 du vélodrome Montesquieu devraient laisser place à des logements dans un quartier en pleine mutation avec l'arrivée de la deuxième ligne de tramway.

En attendant que ce projet voit le jour (a priori avant 2026, date de la fin du mandat de Christophe Béchu), le vélodrome Montesquieu sera encore témoin de nombreux tours de piste, notamment à l'occasion de son centenaire, en septembre 2022.

Jules Maucourt, co-président du Sco Cyclisme, explique l'importance du vélodrome Montesquieu
Sco Cyclisme
Les jeunes du Sco Cyclisme s'entraînent tous les mercredis au vélodrome Montesquieu.
Crédit: Théo Bariller-Krine / La Dalle Angevine
Jules Maucourt sur l'état du vélodrome Montesquieu
Jules Maucourt sur le projet de futur vélodrome couvert