Ligue 1. Angers SCO s'impose sur le fil face à Metz

Sports 

Angers SCO recevait le FC Metz dimanche 3 octobre pour la 9e journée de Ligue 1. Menés deux fois au score, les joueurs de Gérald Baticle se sont finalement imposés dans les arrêts de jeu grâce à Stéphane Bahoken (3-2).

Angers SCO
La Tribune Coubertin était fermée pour ce match, mais Kopa n'était quand même pas plein
Crédit: Charles Dubré-Beduneau

3 octobre 2021 - Modifié : 5 octobre 2021 par Charles Dubré-Beduneau

Le Sco a non seulement retrouvé la victoire ce dimanche à domicile mais aussi la dalle angevine ! Après des applaudissements en hommage à Bernard Tapie avant le coup d'envoi, les Angevins se faisaient surprendre dès le premier corner messin de la rencontre à la 9e minute (1-0). À part une frappe direct de Sofiane Boufal sur coup franc, les hommes de Gérald Baticle ne parvenaient pas à se montrer très dangereux jusqu'à la pause. Comme souvent cette saison, c'est l'énergique Jimmy Cabot qui sonnait le réveil des troupes au retour des vestiaires: après un énième déboulé dans son couloir, il centrait fort et Mohamed-Ali Cho déviait le ballon pour l'égalisation (1-1, 52e). Alors que Pierrick Capelle rentrait pour remplacer Enzo Ebosse, Paul Bernardoni manquait son dégagement et offrait la balle du 2-1 à des Messins qui n'en attendaient pas tant (2-1, 58e). Sur un centre de Cabot, encore lui, Thomas Mangani placait sa tête pour permettre au Sco de recoller encore une fois au score (2-2, 65e). Les entrées de Billal Brahimi et Azzedine Ounahi à la place de Batista Mendy et Angelo Fulgini (68e) faisaient du bien aux Scoïstes qui continuaient de pousser. Dans les arrêts de jeu, Brahimi obtenait un coup franc à gauche de la surface. La frappe était contrée et revenait dans les pieds de Mangani qui envoyait le ballon du pied droit sur Capelle au deuxième poteau. Ce dernier remettait à Stéphane Bahoken (entré à la 82e minute) qui propulsait la balle au fond des filets, donnant ainsi la victoire aux siens, pour le plus grand plaisir du public de Kopa (3-2, 93e). Le Sco s'en sort bien et prend trois nouveaux points juste avant la trêve internationale. Avec 16 points en 9 journées, Angers est 4e de Ligue 1. 

Gérald Baticle fier de la solidarité de ses joueurs face à Metz

Gérald Baticle: "Ce type de victoire est superbe de par le scénario, l'émotion. Lorsqu'on revient déjà deux fois au score ça n'enlève rien à ce plaisir mais ça démontre surtout des qualités mentales de l'équipe, du groupe puisqu'il y l'équipe qui a débuté et celle qui a fini et j'ai senti tout le groupe, les 20 joueurs, solidaires derrière l'équipe. On a montré du caractère. Ce sont des valeurs intéressantes. C'est une fierté d'avoir ces valeurs-là dans le groupe. Après faut les entretenir et faudra les démontrer dans d'autres situations similaires. Cette victoire bonifie nos deux derniers matchs nuls. Paul nous a gardés dans beaucoup de matchs, l'équipe a su lui rendre aujourd'hui. On fait tous des erreurs mais il ne faut accabler personne. Il faut chercher des solutions et avancer. Jimmy Cabot est un leader d'énergie, il a fait beaucoup de prestations de haut niveau depuis le début de saison, c'est intéressant. Bernard Tapie ? Il a été le grand président d'un club à une époque où j'étais joueur. Il a décomplexé le foot et le cyclisme français. Il a placé le foot français sur la scène européenne."

Après le coup de sifflet final, Thomas Mangani a exhorté ses coéquipiers a fêté devant le kop des supporters (exceptionnellement en tribune Colombier) leur victoire avec Paul Bernardoni. "Paul est tellement une bonne personne, un bon coéquipier, il nous a tellement rapportés de points, c'était important de fêter ça avec lui. Déjà après mon but Isma (Ismaël Traoré, qui jouait son 200e match avec le Sco ce dimanche, N.D.L.R.) m'avait dit d'aller le voir. Je suis persuadé qu'il va sauver la barraque au prochain match ! Ce sont des moments qui forgent un groupe et dont on se souvient longtemps. C'est la beauté du foot, c'est assez exceptionnel à vivre et difficile à décrire. C'est la première fois qu'on gagne après avoir été menés cette saison. On ne voulais pas se contenter du match nul. La victoire nous échappait depuis quelques temps donc celle-ci on voulait aller la chercher.  Elle fait du bien, surtout à domicile et avant la trêve, c'est parfait."