Ligue Magnus, playoffs, 1/2 finales: Ducs et Dragons dos à dos

Sports 

25 mars 2022 à 17h57 - Modifié : 25 mars 2022 à 18h16 par Charles Dubré-Beduneau

Après avoir perdu le premier match mercredi, les Ducs ont répondu aux Dragons de Rouen jeudi 24 mars en s'imposant 4-1. Quoi qu'il arrive lors des matchs 3 et 4 à Rouen ce week-end, il y aura donc un match 5 mardi 29 mars à l'IceParc.

Maurin Bouvet Ducs
Dos au mur, Maurin Bouvet et les Ducs l'ont emporté 4-1 à Rouen dans le match 6
Crédit: Théo Bariller-Krine / La Dalle Angevine

Sans doute vexés d'avoir été surpris mercredi soir sur leur glace en ouverture de ces demi-finales (défaite 3-2), les Ducs ont remis les pendules à l'heure lors du match 2. Dans un IceParc plein et devant un public surchauffé, les Angevins ont infligé aux Dragons, toujours très diminués par des blessures, leur première défaite à Angers depuis le début de la saison. Comme la veille, ce sont pourtant les Normands qui ouvraient le score: en supériorité numérique, le lancer de Kelsey Tessier était dévié par le patin de Loïc Lampérier (déjà buteur 24h plus tôt) et trompait Evan Cowley (1-0). Piqués au vif, les joueurs d'Ethan Goldberg profitaient eux aussi d'une situation à cinq contre quatre pour égaliser: Matija Pintaric ne pouvait rien faire sur le shoot puissant, sur réception, du défenseur international français Vincent Llorca (1-1). 

 

Torquato encore décisif 

 

La tension et l'intensité montaient encore d'un cran supplémentaire dans le deuxième tiers temps mais aucune des deux équipes ne parvenaient à prendre l'avantage. Evan Cowley était sauvé par son poteau. Le match basculait en tout début de troisième période: bien servi par Danick Bouchard, Zach Torquato, le meilleur joueur angevin depuis le début des playoffs, expédiait le palet au fond des filets rouennais et permettait aux Ducs de prendre l'avantage pour la première fois du match (2-1). Dans la foulée, l'insaisissable Philippe Halley sautait sur un rebond pour le break (3-1). Les Dragons étaient K.O. debouts. Et Mark Flood n'aidait pas son équipe en prenant une nouvelle pénalité. Pintaric était de nouveau impuissant face au boulet de canon de Neil Manning qui finissait sa course en pleine lucarne et qui scellait la victoire angevine (4-1). Seul point négatif de la soirée côté angevin, l'expulsion en fin de match de Robin Gaborit pour une violente charge sur le défenseur rouennais Marc-André Dorion, qui a mis du temps à quitter la glace. 

 

Patrick Coulombe: "On était en mission ce soir"

 

Patrick Coulombe, défenseur et capitaine des Ducs : « On était en mission ce jeudi soir. Quand on a pris les devants au début du troisième tiers, ça nous a libérés et on a pu continuer à pousser, contrairement au match 1 où on avait joué un peu sur les talons en troisième période. Nos unités spéciales ont très bien fonctionné, elles ont fait la différence. C’est un bon match de notre part. L’équipe peut être fière après la défaite un peu crève-cœur de mercredi soir. J’ai vu des sourires et entendu de la musique dans le vestiaire. Pour la confiance, c’est une bonne chose. Ce soir on peut savourer mais un match ne fait pas une série… Celle-ci continue et elle va être longue. On a une journée de repos demain (aujourd'hui). Il faut bien récupérer, bien manger, bien s'hydrater... tous ces détails sont importants. Samedi à Rouen les compteurs seront remis à zéro. On a une grosse équipe devant nous qu’on doit respecter. »

Les Ducs ont pris la route ce vendredi après-midi direction Rouen, où auront lieu les matchs 3 et 4 samedi et dimanche (à suivre en direct sur www.fanseat.com). Quels que soient les résultats de ces deux matchs, il y aura un match 5 mardi 29 mars à l'IceParc (20h30) puisqu'il faut quatre victoires pour se qualifier en finale. Dans l'autre demi-finale, Grenoble mène deux manches à zéro face à Cergy-Pontoise.