Maine et Loire

Anjou Bleu Communauté, "territoire d'industrie" en manque de main d'oeuvre

06 décembre 2018 à 15h50 Par Coralie Juret
Cette sélection comme "territoire d'industrie" par l'Etat, c'est une "reconnaissance" pour le président d'ABC Gilles Grimaud (à droite).
Crédit photo : CJ

La communauté de communes prépare un dispositif "emploi-logement" pour attirer les candidats qualifiés sur son territoire, grâce à un accompagnement de l'Etat.

Anjou Bleu Communauté va être accompagnée comme "territoire d'industrie". La communauté de communes a été retenue comme 123 autres teritoires français, dont le Choletais, le Castelbriantais et le Pays d'Ancenis, dans ce dispositif national "coup de pouce". Un panier de 17 mesures va permettre de dépasser certaines difficultés : "le recrutement, l'attractivité du terriroire, l'innovation et la simplification quand les freins sont liés à la réglementation" expose Philippe Bolo, député LREM d'Angers-Segré.

Dans le Combréen, le Pouancéen, le Segréen ou le Candéen, les industriels ont du mal à trouver de la main d'oeuvre qualifiée. Sur les 13500 emplois que compte Anjou Bleu Communauté, l'industrie représente déjà 30% des postes. Pour faciliter la mobilité de candidats qualifiés, la communauté de communes va soumettre son action "emploi-logement" pour l'appel à projets. Concrètement il s'agirait d'un "partenariat avec les bailleurs sociaux qui nous réserveraient un certain nombre de logements" le temps de la période d'essai des candidats explique le président Gilles Grimaud. Ils pourraient ensuite signer un contrat de location avec le bailleur.

Les projets seront labellisés en mars 2019, ils auront à se partager une enveloppe de 1,36 milliards d'euros. Une manière de "mettre en valeur ces territoires qui ne sont pas des déserts", ajoute le président d'ABC.