Maine et Loire

Bassin de l'Oudon : la qualité de l'eau s'améliore

18 juillet 2019 à 14h26 Par Coralie Juret
Crédit photo : Segré-en-Anjou Bleu

Le Bassin de l'Oudon ne communique pas assez, selon un diagnostic diligenté par le syndicat. De Loiron au Lion d'Angers, une exposition photo va parcourir son territoire pendant un an pour présenter ses actions.

Mettre en valeur les agriculteurs, partenaires privilégiés pour améliorer la qualité de l'eau. C'est l'un des objectifs de l'exposition de 12 photos que le Bassin de l'Oudon (SBO) promène sur son territoire pendant un an. De Segré à Loiron en passant par Ballots, le syndicat communique sur ses actions en mettant en avant ceux qui se sont engagés.

"Il y a un céréalier, des éleveurs, un pêcheur en train de pêcher dans l'Oudon..." détaille Hervé Foucher, vice-président du SBO. "Certains sont rentrés dans un changement de système, la mise en place de plus d'herbe, plus de prairies donc moins d'intrants, d'autres ont fait des diagnostics pour récupérer dans une fosse les remplissages d'aires de pulvé", se félicite celui qui est aussi agriculteur à Cossé-le-Vivien.

Deux fois moins de pesticides vendus en quatre ans

Depuis 2015, près de 200 agriculteurs ont changé leurs méthodes sur l'aire d'alimentation du captage d'eau potable de Segré. Conséquence, une qualité de l'eau qui s'améliore à l'heure du bilan du contrat quinquenal avec l'Agence de l'eau.

"On a encore des efforts à faire mais on est sur la bonne voie", explique Hervé Foucher. "On recherche de plus en plus de molécules sur la qualité de l'eau et on voit qu'on ne dépasse plus les seuils tolérés dans la prise d'eau de Saint-Aubin (du Pavoil), c'est une bonne chose". Entre 2008 et 2012, la vente de produits phytosanitaires a d'ailleurs été divisée par deux sur le bassin de l'Oudon.

L'exposition "Ici coule l'Oudon" est à voir jusqu'à la fin du mois à la piscine et au cinéma de Segré, en août à Ballots et en septembre dans les mairies de Noyant-la-Gravoyère et Sainte-Gemmes d'Andigné. Puis à Loiron-Ruillé, Cossé-le-Vivien, Vern d’Anjou, Renazé, Le Lion d’Angers et Pouancé jusqu'à mars 2020. Détails sur bvoudon.fr.