Maine et Loire

Candé. Le chantier de l’usine Manitou officiellement lancé

20 septembre 2019 à 14h00 Par Alexis Vellayoudom
L'usine est prévue pour fin 2020.
Crédit photo : Alexis Vellayoudom

Les dirigeants de Manitou et les élus posaient symboliquement hier la première pierre. Une manière de lancer le chantier de cette usine dont une partie de la production partira vers l’Amérique du Nord.

Le marché américain en tête, les dirigeants de Manitou posaient hier la première pierre de la nouvelle usine de Candé. L’usine de 18 000 m² sortira de terre fin 2020. Elle accompagnera l’autre site de Candé dans la production de nacelles tout-terrain.

Ces nacelles iront pour la plupart sur le continent nord-américain où Manitou vient d’arriver sur le marché. « Le marché mondial est en développement et progresse. Les Etats-Unis sont le premier marché mondial sur ce type de matériel dans lequel nous ne vendions pas. Il y a des gros acteurs, notre ambition à terme est d’être le numéro 4 aux Etats-Unis », explique Michel Denis, PDG de Manitou.

 

Construire une nouvelle usine à Candé était donc important puisqu’elle permettra de désengorger l’autre usine et d’asseoir l’ancrage local de l’entreprise. L’usine est pensée pour éviter les croisements de flux. Les 2/3 de la production de Manitou viennent de l’Ouest de la France.

Discours.JPG (100 KB)

Des nouvelles nacelles tout-terrain 100 % électriques

 

La nouvelle usine contrôlera tout le « process » de la fabrication de nacelles. Elle produira exclusivement des nacelles tout-terrain. Particularité, les premières nacelles tout-terrain 100 % électriques seront produites à Candé dès le premier trimestre 2021, dans cette nouvelle usine. Un développement de gamme important alors que le nombre de ventes de nacelles a triplé en 6 ans. « C’est une tendance de fond. On a des demandes, de plus en plus, dans les grandes villes pour avoir des machines qui ne polluent pas, mais aussi qui ne font pas de bruit », détaille Sylvain André, directeur des deux sites de Candé.

Côté recrutement, Manitou va d’abord mutualiser ses effectifs avec l’autre usine de Candé. Elle recrutera ensuite en fonction de ses besoins.

Plan chantier.jpg (86 KB)Vue de l'usine du Petit Tesseau ©Groupe Manitou