Sports

Départ à l'abattée pour Maxime Sorel sur le Vendée Globe : "j'ai cru que c'était la fin"

05 janvier 2021 à 18h36 Par Coralie Juret
Photo du bord du passage du Cap Horn à 00h16 ce matin
Crédit photo : Maxime Sorel

Hier, le skipper de V and B-Mayenne s'est fait "l'une des peurs de sa vie" : son IMOCA s'est couché, mât dans l'eau, alors qu'il se préparait à passer le 3e cap du Vendée Globe.

La grosse frayeur pour Maxime Sorel avant le Cap Horn hier. Le passage du mythique, troisième et dernier cap du Vendée Globe à 00h16 aura presque été une partie de rigolade pour le skipper de V and B-Mayenne tant il a dû batailler quelques heures avant... Hier son IMOCA s’est couché sur l’eau dans 40 nœuds de vent. 

Maxime Sorel, à bout de forces dans cette vidéo du bord postée sur YouTube hier, après une heure passée les pieds dans l’eau puis une remise en ordre de son bateau... V and B-Mayenne entame désormais sa remontée de l’Atlantique en 8e position avec de "gros dégâts" à réparer...