Maine et Loire

Erdre-en-Anjou recherche des "citoyens vigilants"

29 novembre 2018 à 15h40 Par Coralie Juret
Les gendarmes Delétang (à droite), Tohaï et Gachet (à gauche) seront en charge respectivement des communes déléguées de Gené-Vern d'Anjou, Brain sur Longuenée et La Pouëze.
Crédit photo : CJ

Après Pouancé et Combrée, Les Hauts d'Anjou ou encore Segré-en-Anjou Bleu, la gendarmerie signe une 7e convention "Voisins vigilants" sur l'arrondissement.

Il y aura bientôt des citoyens vigilants à Erdre-en-Anjou. Ce dispositif de participation citoyenne s'inscrit dans la Police de sécurité du quotidien que développe le Major Guillot depuis un an et demi sur le secteur du Lion d'Angers. La commune nouvelle autour de Vern d'Anjou va signer une convention avec la gendarmerie pour faire remonter des informations d'habitants. "Des faits inhabituels, ce qui concerne les cambriolages et les vols à la roulotte surtout" détaille le Major, car Vern d'Anjou a été victime d'une série de vols l'an dernier.

"Que la peur change de camp"

Avec ce dispositif, le maire Laurent Todeschini espère "un effet au moins préventif", et "moins de délinquance". L'investissement bénévole de "référents citoyens" devrait permettre de délier la parole, estime l'élu.

Les volontaires sont invités à se faire connaitre en mairies avant la mi-décembre, ils ne doivent pas avoir de casier judiciaire. Ils auront pour mission de signaler des faits inhabituels auprès d'un gendarme référent.