Maine et Loire

Grand débat national : les maires seront des "facilitateurs"

11 janvier 2019 à 10h05 Par Coralie Juret
A Segré, les Gilets Jaunes participeront sans grande conviction à cette concertation.
Crédit photo : CJ

Le président de l'AMF49 estime que le rôle des maires n'est pas "d'organiser" mais de "faciliter" cette concertation promise par le gouvernement aux Gilets Jaunes.

Les maires doivent être des "facilitateurs" du Grand débat national. C'est la position du président des maires de France en Maine-et-Loire, sur la concertation annoncée par le gouvernement en réponse aux Gilets Jaunes. Elle doit démarrer la semaine prochaine partout en France.

Pour Jean-Luc Davy, président de l'AMF49, ce débat a son "intérêt" : "si ça peut faire progresser le débat national dans le bon sens, pour arriver à trouver des solutions à toutes les questions que se posent les Françaises et les Français aujourd'hui, on sera les premiers à l'organiser" explique celui qui est aussi maire de Daumeray. Les élus locaux attendent maintenant la lettre de cadrage du Président de la République annoncée pour mardi prochain.

A Segré, une caravane pour QG

Sur le terrain, une caravane s’est installée près du rond-point de la Renaissance à Segré. C’est le nouveau QG des Gilets Jaunes locaux, après la tentative de reconstruction de leur cabane stoppée par les gendarmes la semaine dernière. Les "Mignons Segréens" espèrent ramener ainsi du monde sur leur mobilisation. Ils sont prêts à se montrer « plus durs » après le discours de fermeté du Premier Ministre Edouard Philippe lundi soir.