Maine et Loire

Grez-Neuville. Le génie végétal en test

08 novembre 2018 à 11h44 Par Coralie Juret
Derrière Noorudine Muhammad et Gwennaël Cordier, mise en place de boudins d'hélophytes pour consolider les berges.
Crédit photo : CJ

Le Conseil Départemental expérimente la végétalisation pour remettre en état le lit du canal de la Mayenne. Une première en Maine-et-Loire.

Planter au lieu de maçonner. C'est l'option choisie par le Département de Maine-et-Loire à Grez-Neuville. Sur le canal de la Mayenne dans le prolongement de l'écluse, la digue se délite et refaire le perré est coûteux. Avec l'aide du lycée du Fresne et de chercheurs grenoblois les élus ont fait le choix d'expérimenter la végétalisation, une première pour le département. Dans la lignée de sa politique développement durable précise Noorudine Muhammad, conseiller départemental du canton de Tiercé, "tout en minimisant les dépenses publiques".


Les écourues ont mis au jour un perré en très mauvais état le long du canal de la Mayenne à Grez-neuville.

Les travaux se sont déroulés sur trois semaines durant les écourues sur un tronçon de 150 m, sur une seule berge. Quatre techniques différentes sont testées, des boudins de coco, une géonatte herbacée et un ensemencement ainsi que la plantation de saules explique le technicien voies navigables Gwennaël Cordier.

Le résultat de cette expérimentation sera évalué lors des prochaines écourues, dans trois ans. Si le test de Grez-Neuville est concluant, il pourrait être généralisé à l'ensemble des voies navigables du Maine-et-Loire.