Maine et Loire

"La peur de voir nos écoles rurales fermées"

25 avril 2019 à 10h30 Par Alexis Vellayoudom
Les parents et leurs enfants veulent garder leur école

Ils étaient une trentaine devant l’école des Prés Verts de Châtelais, pour protester contre la Loi Blanquer. Parents et enfants abhorraient deux banderoles.

Dans cette école qui rassemble une soixantaine d’élèves sous 3 classes, on s’inquiète ce que la Loi Blanquer pourra réserver. Hausse des effectifs, écoles éloignées, qualité de l’enseignement, tous militent pour garder les écoles en zones rurales, « on n’a pas envie que les écoles se retrouvent toutes regroupées, avec des effectifs élevés et que les instituteurs et institutrice ne puissent pas faire leur travail dans les mêmes conditions », témoigne Freddy Pineau, président de l’APE.

 

« Si les écoles ferment, le village devient moins attractif. C’est évident que ce mode de vie qui est agréable et qu’on souhaite garder en campagne, serait de moins en moins présent et de moins en moins désiré, si tous nos services ferment les uns après les autres », précise Freddy Pineau.

 

Les parents se disent prêts à se mobiliser davantage s’ils ne sont pas entendus. Le projet de loi « pour l’école de la confiance » doit être validé par le Sénat le 13 mai prochain.