Maine et Loire

Le Lion d'Angers. Une nouvelle saison démarre à l’Hippodrome

15 mars 2019 à 17h30 Par Alexis Vellayoudom
La Société des courses du Lion d'Angers

Malgré un bilan économique mitigé, la Société des courses continue d’investir pour développer son activité.

Le calendrier a été dévoilé. La première course sera une réunion mini-premium, le 31 mars, à 13h45. En 2018, l’hippodrome enregistre une baisse des entrées de 34 %. Une année mitigée sur le plan économique. Le PMU se porte moins bien et les recettes PMH diminuent, moins 14 %. Avec le calendrier 2019, la Société des courses espère remonter la pente, « On a perdu une réunion et demie PMU, mais on a récupéré un dimanche. Globalement, le retour de la manne PMU sera la même que l’an dernier. C’est une garantie qui nous a été faîte. On récupère également une réunion de Seiches sur le Loire en novembre », précise Alain Peltier, président du Comité directeur.

Le traditionnel Anjou Loire Challenge se déroulera le 30 mai. Deux réunions gratuites sont proposées, le mercredi 19 juin et le dimanche 17 novembre.

Au-delà des résultats financiers, la Société des courses a décidé d’investir. Parmi les nouveautés, une lice de décordage (37 000 euros), la mise en place d’un système de vidéosurveillance dans les mois qui viennent. D’autres investissements ont été réalisés pour la piste, « on a fait un énorme travail de restauration de l’arrosage pour plus de 100 000 euros. On a refait aussi des portions de terrain qui étaient devenues difficiles, car il y a avait une mauvaise remontée de terre. Le drainage (68 000 euros) de tout le tournant des tribunes », explique Alain Peltier. La Société des courses a également acheté une nouvelle tondeuse. La plupart des investissements ont pu être financés grâce au Fonds Commun des Courses Hippiques, la Région Pays de la Loire et l’E.P.C.I.

Le petit fence est remplacé par un fence irlandais à la demande d’une Commission de France Galop, pour limiter le nombre de chutes à cet obstacle.

Pour pallier la diminution des recettes et des entrées, la Société des courses cherche à développer son activité. Le Petit Hall a été rénové et sera, comme plusieurs bâtiments, ouverts à la location, « on possède un patrimoine immobilier important qu’on va utiliser », confie le président du Comité directeur. Plusieurs bâtiments seront ouverts à la location pour divers évènements. La Société des courses s’est d’ailleurs rapprochée d’une agence de communication pour mettre en avant ce patrimoine.

La Société des courses du Lion d’Angers est toujours à la recherche d’un sponsor pour l’Anjou Loire Challenge.

Calendrier des réunions 2019 en PJ

Photos