Sports

Le SCO victime du hold up brestois - réactions vidéos -

20 octobre 2019 à 18h45 Par Florian Beaulaton
Crédit photo : Philippe Naudin

Face à Brest (0-1), samedi, le SCO a confirmé ses difficultés du moment pour marquer. Ce troisième match d'affilée sans succès est d'abord le fruit d'une immense maladresse car dans le jeu les intentions sont là.

Il y a sans doute des soirs comme ça où rien ne vous est épargné, jusqu'à encaisser un but sur la seule tentative cadrée de l'adversaire. Celle du remplaçant Irvin Cardona, en l'occurrence, heureux de profiter de la passivité cumulée du défenseur Mateo Pavlovic et du gardien Ludovic Butelle (69e). Une efficacité qui tranche avec celle du club centenaire, belle surprise de ce début de saison. En effet, les Angevins ont tiré 29 fois, cadré 6 fois, pour autant d'arrêts de Gautier Larsonneur. « Il a fait un très grand match, n'a pu que souligner le coach du SCO. Mais il s'agit d'un petit hold-up car on a archi-dominé. C'est vraiment regrettable de perdre chez nous dans ces conditions. Cela fait deux, trois rencontres que l'on a perdu notre efficacité. »

Car il ne s'agit pas, uniquement, d'un manque de réussite ou la faute au gardien adverse. « On a combattu, mais un peu de façon désordonnée, a également souligné Stéphane Moulin. On a un peu confondu vitesse et précipitation dans l'exécution du geste, que ce soit au niveau des centres ou de la dernière passe. Les fautifs, c'est nous. »

Mais cette atonie du moment ne remet pas en cause les ambitions locales, qui restent mesurées. « Je mets toujours beaucoup de bémols aux bonnes choses que l'on dit sur nous, a nuancé l'entraîneur angevin. Le foot, c'est fragile. Quand ça marche, il y a toujours le danger de croire que l'on peut aller plus haut. On montre de quel Championnat on fait partie. »

Le SCO est quatrième avant d aller défier le septième Montpellierrain le week-end prochain.