Les Hauts d'Anjou : une maison des associations en projet

Actualités Maine et Loire 

Après la construction et la réflexion, Les Hauts d'Anjou passe à l'acte II : la réalisation de ses projets, dans lesquels Châteauneuf-sur-Sarthe est venue se glisser.

OXYGENE RADIO
Maryline Lézé (en rouge) et son équipe vont consulter la population dès la mi-mars.
Crédit: Les Hauts d'Anjou

21 février 2019 à 14h59 - Modifié : 21 février 2019 à 15h20 par Coralie Juret

C'est parti pour Les Hauts d'Anjou acte II ! La maire de la commune nouvelle a présenté ses voeux aux partenaires vendredi 1e février à Champigné, et évoqué les perspectives de cette nouvelle année avec l'arrivée de Châteauneuf-sur-Sarthe. Maryline Lézé a accueillis physiquement ses élus sur scène.


"La crainte pour certains élus c'était de voir arriver une commune qui nous freine dans l'élan qu'on s'était donné" se rappelle la maire de la commune nouvelle. Châteauneuf-sur-Sarthe "se glisse dans notre gouvernance" mais pour le "projet Les Hauts d'Anjou nous sommes bien en co-construction".


Pour preuve, des projets autour de la mobilité avec des navettes vers la gare d'Etriché, proche de Châteauneuf, et la création d'une maison des associations, un outil pour les quelques 140 associations que compte désormais Les Hauts d'Anjou. "Ces associations participent avec notre travail d'élus à l'attractivité d'un territoire, en gérant elles-mêmes différents services. L'idée c'est d'apporter un outili facilitateur en terme de batiment et de ressources humaines" détaille Maryline Lézé.


Les habitants seront sondés de mi-mars à juin pour connaître leurs besoins. La municipalité envisage aussi des animations pour les seniors sur le site de Podeliha.