Maine et Loire

Loiré : les pesticides ont tué un ouvrier arboricole

12 mars 2019 à 09h22 Par Coralie Juret
Le Collectif de soutien aux victimes de pesticides de l'Ouest appelait à venir soutenir la famille de Marcel Geslin au tribunal d'Angers hier.
Crédit photo : source famille

La famille de Marcel Geslin, ouvrier agricole dans des vergers à pommes de Loiré, vient d'obtenir la reconnaissance de sa maladie de Parkinson comme maladie professionnelle due aux pesticides, après 3 ans de combat contre le refus de la MSA.

La maladie d'un Loiréen vient d'être reconnue d'origine professionnelle. Marcel Geslin est décédé en juillet dernier de Parkinson, après 37 ans d'exposition aux pesticides dans des vergers à pomme de Loiré.

Cette reconnaissance par le tribunal des Affaires de sécurité sociale (TASS) hier à Angers est "exemplaire" selon le Collectif de soutien aux victimes de pesticides de l'Ouest. La famille de Marcel Geslin s'est battue pendant près de 3 ans contre le refus de la MSA en saisissant le tribunal et deux comités de reconnaissance en maladie professionnelle, à trois reprises.

"La Mutualité sociale agricole (MSA) n'informe pas ses assurés de leur droit", gronde Michel Besnard du collectif, et cette reconnaissance est "la preuve que les pesticides tuent". La famille de Marcel Geslin recevra la confirmation du tribunal par courrier le 15 avril.