Manceau : « Tant que nous aurons cette dalle, nous pourrons viser très haut »

Actualités Sports 

20 septembre 2019 à 20h55 - Modifié : 22 septembre 2019 à 18h46 par Florian Beaulaton

Mercredi avait lieu la présentation de l effectif du SCO d Angers cuvée 2019-20 dans le magnifique château d Angers. L occasion pour Vincent Manceau, le plus angevin des scoistes, de poser un regard sur son club de c-ur.

OXYGENE RADIO
Crédit: Philippe Naudin

Vincent, 25ème licence au SCO d Angers, vous qui avez débuté à 6 ans au club. Que le club grandit bien... ?

Oui, c est vrai. Le président Saïd Chabane gère très bien et sait exactement où il veut emmener le club. Il y met les moyens. Pour l instant, le début de saison est plutôt bon, il faut que cela continue.

Année particulière que celle du centenaire, encore plus pour vous le véritable enfant du pays, si il y avait 3 souvenirs à ressortir ?

Mon premier match en professionnel, clairement, où Jean Louis Garcia me lance. C est là où tout a vraiment commencé. Ensuite, la montée en ligue 1, souvenir gravé à vie. Enfin, notre incroyable aventure en coupe de France où nous chutons avec les honneurs au stade France face au PSG. Il nous avait pas manqué grand chose. Moment magique que d emmener tous les angevins vers la capitale.

Stade, centre de formation flambant neuf, académie, fondation, école noire et blanche à venir quartier roseraie, le club s émancipe et semble rester la même institution familiale ?

La philosophie du club est intacte, une véritable famille avec un maître mot, le travail. Tant que nous aurons cette dalle, nous pourrons viser très haut. Cette saison, la cinquième année du SCO en ligue 1 qui plus est celle du centenaire, est importante. Il faut accomplir une belle saison pour assurer un maintien le plus rapide et serein possible. Après, le club aura peut être d autres perspectives pour les années futures. F.B