Maine et Loire

Marie Mauffret-Vallade, sous-préfète de Segré-en-Anjou-Bleu

05 février 2019 à 16h59 Par Alexis Vellayoudom
La nouvelle sous-préfète est entrée en fonction hier après le traditionnel dépôt de gerbe devant le monument aux morts.

Nommée depuis décembre pour succéder à François Payebien. Marie Mauffret-Vallade a pris sa fonction de sous-préfète de Segré-en-Anjou-Bleu hier, après le traditionnel dépôt de gerbe devant le monument aux morts. Une cérémonie en présence d’élus, d’officiers et d’anciens combattants.

Marie Mauffret-Vallade déposant la gerbe devant le monument aux morts

Lors de la cérémonie, la sous-préfète était émue, « une grande émotion de prendre une telle fonction, incarner l’Etat, c’est très important pour moi ». En provenance du département des personnels enseignants-chercheurs des disciplines de santé, elle occupe le poste de sous-préfète pour la première fois, « un changement radical » dans l’orientation de sa carrière.

Consciente d’arrivée dans un contexte difficile, Marie Mauffret-Vallade souhaite « incarner et rappeler que l’Etat est au plus proche du territoire ». Dans les prochains jours, elle rencontrera les différents acteurs locaux et partenaires du territoire.

Parmi les sujets que la sous-préfète devra traiter, l’environnement avec la méthanisation et l’éolien, la téléphonie mobile et l’évolution du CAO, Centre d’Accueil et d’Orientation pour les demandeurs d’asile. Marie Mauffret-Vallade aura également une mission départementale sur la ruralité.

Passionnée de lecture, de musique et de randonnée, la nouvelle sous-préfète affirme s’être renseignée sur le territoire, « un territoire qui a la réputation d’être très dynamique, constructif et positif ».