Maine et Loire

Montguillon : 20 familles contre la loi Blanquer

04 avril 2019 à 12h00 Par Coralie Juret
Près de la moitié des familles du regroupement pédagogique était mobilisée ce mercredi 4 avril à Montguillon.
Crédit photo : S. R.

Les parents sont de plus en plus nombreux à soutenir le mouvement de grève des enseignants segréens contre "l'école de la confiance". Une quinzaine d'écoles du secteur est fermée aujourd'hui.

La mobilisation se poursuit dans le Segréen, contre la loi Blanquer. Hier, des parents du RPI des 3 Plumes (regroupement pédadogique entre les écoles de La Ferrière, Saint Sauveur de Flée et Montguillon) se sont rassemblés devant l'école de Montguillon pour exprimer leurs inquiétudes face au projet de loi "Pour l'école de la confiance". Une vingtaine de familles, soit près de la moitié des familles du RPI.

Parmi leurs craintes, "la mise en place d'Etablissements Publics Locaux d'Enseignements des Savoirs Fondamentaux qui visent à regrouper les écoles élémentaires et les collèges au sein d'une seule structure de grande taille. La direction sera donc assurée par un personnel de direction du collège, au détriment des directeurs d'école d'aujourd'hui, qui sont sur place, au plus près des familles". "L'inclusion des élèves de CM1 et CM2 au sein même des collèges paraît également problématique" à ces parents "dans le processus de formation des élèves".

"De plus, cette loi retire l'obligation d'accueillir les enfants "au plus près de chez eux", ce qui va assez rapidement, au travers d'un discours de rationalisation, entraîner des fermetures de classes et d'école" craignent les parents mobilisés, "elles sont parfois les dernières représentations de l'Etat dans nos espaces ruraux" rappellent-ils.

"La possibilité de recourir à des étudiants de 2ème année pour faire la classe, et l'instruction dans des jardins d'enfants payants" sont aussi au centre des préoccupations. "Les parents d'élèves restent donc attachés à l'école d'aujourd'hui, proche d'eux et de leurs préoccupations, où des personnels qualifiés fournissent un travail de formation des élèves de qualité" concluent-ils.

Ecoles mortes aujourd'hui

Selon nos sources, 14 écoles sur la quarantaine que compte la circonscription de Segré sont fermées aujourd'hui (Noëllet, Noyant-La-Gravoyère, Saint-Martin-du-Bois, Gené, Chazé-Henry, Saint-Sauveur-de-Flée, Monguillon, La-Ferrière-de-Flée, Sceaux d'Anjou, Le Lion d'Angers (maternelle et élémentaire), Vern d'Anjou, Françoise Dolto et la maternelle des Pierres Bleues à Segré.

9 autres écoles seraient aussi perturbées, avec souvent une majorité d'enseignants grévistes : Brain-sur-Longuenée (4/5), Robert Fontaine (4/5) et l'élémentaire des Pierres Bleues (6/9) à Segré, Montreuil-sur-Maine (3/5), Bel-Air de Combrée (5/7), Nyoiseau (1/2 + 2 en classe découverte), Grez-Neuville (2/5), Thorigné d'Anjou (2/7), la maternelle de Pouancé (1/3).

Selon le Rectorat de l'Académie de Nantes, 28,6 % des enseignants du premier degré sont en grève aujourd'hui en Pays de la Loire, contre 14,47 % au niveau national, et 4,1 % des enseignants du second degré (4,14 % national).

Une réunion d'information pour tous les parents aura lieu ce soir au collège du Lion d'Angers de 18h à 19h30. Le premier degré (enseignants du primaire) sera représenté.