Maine et Loire

Municipales Ombrée d’Anjou. Marie-Jo Hamard arrête, mais s’est assurée de la continuité

28 novembre 2019 à 11h50 Par Alexis Vellayoudom
Marie-Jo Hamard pense à repartir au département
Crédit photo : CJ

Marie-Jo Hamard, maire d’Ombrée d’Anjou, a décidé de ne pas se présenter à sa succession. Elle laisse la place Pierrick Esnault, mais continue son engagement au sein du département.

Elue depuis 1983, d’abord à Saint-Michel-et-Chanveaux puis à Ombrée d’Anjou, Marie-Jo Hamard a finalement décidé d’arrêter son engagement d’élue municipale. Une décision prise, il y a un an.

En 2016, elle est devenue la première maire de la commune nouvelle d’Ombrée d’Anjou, « la Loi Notre est venue s’imposer à nous », précise l’élue. Il aura fallu construire les fondations pendant le premier mandat. Mais Marie-Jo Hamard est satisfaite d’avoir assurée la suite, « il faut toujours travailler en ayant défini des perspectives pour les uns et pour les autres. Ce projet de territoire, on l’a déjà élaboré […] on y a travaillé l’année dernière. »

Écouter le podcast

L’élue part cependant avec le regret de ne pas assister à l’aboutissement de certains projets engagés, « la maison de santé, c’est quelque chose que j’aurais bien aimé voir aboutir. On a toujours évoqué aussi le fait de pouvoir construire une salle qui soit adaptée pour accueillir des manifestations d’une certaine envergure, mais qui soit mise à disposition des associations et de la population », ajoute la maire.

 

Arrêt de la municipalité, mais pas de son engagement politique

 

Même si elle n’a pas encore décidé si elle se réengageait pour un mandat au département, l’élue, présidente de la commission de l’environnement et du cadre de vie, veut continuer son engagement sur le développement durable, « sincèrement, j’aimerais bien continuer sur les thématiques sur lesquelles je suis engagée, on est aussi en train d’élaborer toute une démarche qui serait intéressante de mettre en place avec les territoires. »

Écouter le podcast

Côté Anjou Bleu Communauté, elle se dit prête à « laisser le dossier développement durable à d’autres. »

Marie-Jo Hamard va désormais, « pouvoir consacrer du temps à ma famille. »