Maine et Loire

Portraits de femmes : Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

04 mars 2019 à 16h00 Par Coralie Juret
Crédit photo : L'Anjou agricole

Elles ont des postes à responsabilité ou de hautes fonctions... comment ces femmes encore trop peu nombreuses vivent-elles leur travail, leur engagement ? Oxygène s'est posé la question avant la Journée des droits des femmes le 8 mars. Cinquième portrait de notre série, la présidente de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) Christiane Lambert.

Écouter le podcast

Les hommes parlent deux fois plus que les femmes dans les médias, dont le temps de parole représente 32,7 % selon une étude de l'INA (Institut national de l'audiovisuel). Des femmes encore moins présentes à la radio (31,2 %).

Sur Oxygène, nous leur donnons la parole cette semaine encore, sur leur place en tant que femmes dans leurs responsabilités. Pour Christiane Lambert, présidente de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), l'aide de son syndicat a été "déterminante". C'est un mari qui "partage le même idéal" et une jeune femme nounou de ses trois enfants, qui ont permis à la Bouilléenne de poursuivre son engagement.

"C'est le président des Jeunes agriculteurs de l'époque, le CDJA en 1992 qui m'avait dit "si tu as besoin de quelqu'un pour te remplacer et que c'est une jeune femme pour s'occuper des enfants, on prend en charge dans le cadre du service de remplacement, et non pas un porcher ou un vacher comme traditionnellement. Ca a été déterminant pour avoir le temps et la sérénité d'esprit [de] militer et conduire mes responsabilités". A cette époque, Christiane Lambert entre au bureau national du CNJA. Elle en sera aussi la présidente.

Pour l'agricultrice de Bouillé-Ménard, vice-présidente du CRJA du Cantal avant son arrivée dans le Pouancéen et la prise de responsabilité à la FDSEA du Maine-et-Loire et au niveau régional (présidence, vice-présidence), "il y a un vrai respect des personnes et des femmes au niveau local". Quand certains ne voyaient pas une femme à la tête de la FNSEA au plan national, lorsqu'elle succède à Xavier Beulin, décédé brutalement il y a deux ans.