Maine et Loire

Portraits de femmes : Dorothée Cartier, commandante de gendarmerie

01 mars 2019 à 16h03 Par Coralie Juret
Crédit photo : CJ

Elles ont des postes à responsabilité ou de hautes fonctions... comment ces femmes encore trop peu nombreuses vivent-elles leur travail, leur engagement ? Oxygène s'est posé la question avant la Journée des droits des femmes le 8 mars. Deuxième portrait de notre série, la Commandante de la Compagnie de gendarmerie de Segré, Dorothée Cartier.

Écouter le podcast

Une commandante à la tête d'une compagnie de gendarmerie dans le Haut-Anjou... Elles sont deux, Camille Glorieux à Château-Gontier et Dorothée Cartier à Segré. Même si les femmes sont moins nombreuses à ces postes à responsabilité que leurs homologues masculins, elles sont de plus en plus en gendarmerie.

Le sexisme ? inconnu au bataillon pour le Commandant Cartier, qui n'a "jamais ressenti aucune différence dans [son] métier". À la gendarmerie, on ne fait pas de différence entre hommes et femmes. Chez les militaires, les valeurs sont communes et les salaires égaux explique celle qui dirige une centaine de gendarmes sur le Segréen : "on est dans une institution où on travaille à salaire égal, avancement égal et potentiel de carrière égal".

Si les femmes représentent aujourd'hui un cinquième des effectifs, principalement en brigade, le corps des officiers ne compte lui que 7% de membres féminins dont une Générale. Les effectifs sont amenés à évoluer et des référents égalité veillent aux discriminations.