Maine et Loire

Portraits de femmes : Marie-Jo Hamard, conseillère départementale

01 mars 2019 à 18h33 Par Coralie Juret
Crédit photo : CJ

Elles ont des postes à responsabilité ou de hautes fonctions... comment ces femmes encore trop peu nombreuses vivent-elles leur travail, leur engagement ? Oxygène s'est posé la question avant la Journée des droits des femmes le 8 mars. Troisième portrait de notre série, celui de la conseillère départementale et maire d'Ombrée d'Anjou (Maine-et-Loire), Marie-Jo Hamard.

Écouter le podcast

Faut-il féminiser les noms de fonction ? L'Académie française y est favorable, elle l'a dit hier au travers d'un rapport. Au Département de Maine-et-Loire pas d'interrogation, l'on parle bien de "conseillère départementale". Des femmes qui doivent "se positionner dans leur fonction" pour couper court aux remarques sexistes, car on est souvent "plus exigeant" avec une femme élue estime la Michelloise Marie-Jo Hamard, élue au Département et maire d'Ombrée d'Anjou.

Elle a pu le ressentir personnellement : "quand une femme prend une responsabilité, je crois qu'il est important pour elle de bien connaitre son dossier et de prouver ses capacités" souligne la maire déléguée de Saint-Michel-et-Chanveaux. "Je crois qu'on l'attend en fait dans ses réalisations, et ce n'est pas clairement exprimé mais parfois on le ressent, ou alors vous avez la petite phrase qui vous fait dire : est-ce qu'on va être en capacité d'assumer et d'assurer ?".

Des remarques dont Marie-Jo Hamard n'a toutefois pas le souvenir qu'elles l'aient déstabilisée. Ce n'est pas tant dans ses fonctions que la conseillère départementale a été critiquée mais plutôt "au moment de prendre des décisions" de candidatures notamment.