Segré. Comment concilier allaitement et travail ?

Actualités Maine et Loire 

Pour sa première Semaine mondiale de l'allaitement, le Pôle Santé de Segré s'associe à la PMI et la crèche Récré à lune pour informer les mères et les guider vers des professionnels, par le biais de panneaux et d'un goûter-débat demain après-midi.

OXYGENE RADIO
Flavie Saulais est coordinatrice de la Maison de santé de Segré où sont installés des panneaux jusqu
Crédit: CJ

19 octobre 2018 - Modifié : 19 octobre 2018 par Coralie Juret

Concilier allaitement et travail, c'est un défi qu'ont parfois du mal à relever les mères. En Maine-et-Loire, elles sont seulement 55% à allaiter à la naissance selon le Conseil départemental, et la moitié arrête au bout d'un mois. Elles ne sont plus qu'un quart (24%) à poursuivre aux 6 mois de l'enfant conformément aux préconisations de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).

Segré organise sa première semaine mondiale de l'allaitement jusqu'à demain, le centre hospitalier du Haut-Anjou y délocalise ses actions d'ordinaire situées sur Château-Gontier. La Maison de santé saisit l'occasion explique Flavie Saulais, diététicienne et coordinatrice de la structure, "pour toucher une population différente et promouvoir l'allaitement", à proximité d'une zone d'activité où sont installées de grandes entreprises.

Pour cette année, des dessins, des témoignages et des informations pratiques et juridiques sont installés sur trois panneaux en accès libre dans le hall du Pôle santé. Certaines informations sont éditées sur des flyers pour que les mamans allaitantes et leur entourage familial et professionnel soient mieux informés. 

Une salle dédiée dans les entreprises de plus de 100 salariés

"La loi permet pouvoir de tirer son lait ou allaiter" pendant une heure par jour, non rémunérée, précise Flavie Saulais. Certains travaux sont interdits aux femmes allaitantes et celles-ci peuvent solliciter un aménagement de leur poste de travail explique l'un des panneaux. Quelque soit la taille de l'entreprise, une maman allaitante doit aussi pouvoir se reposer en position allongée sur son lieu de travail.

Un goûter, des questions

La médecine du travail, deux sage-femmes, un pédiatre et un généraliste, la diététicienne, la PMI et la crèche Récré à lune, tous les organisateurs de cette semaine seront là, demain après-midi à 16h pour un goûter-débat ouvert à tous et toutes. Un coin sera prévu pour les tétées, un autre pour occuper les petits. Leur message : "nous sommes là pour soutenir les mamans dans toutes les situations" explique Flavie Saulais.

Pour la nutritionniste, pas de doute possible, le lait maternel est le meilleur aliment que l'on puisse donner à son bébé, allaiter est bon pour l'enfant et la mère. Mais c'est le choix de chacune, 0, 3 mois ou allaitement long, il n'est "pas question de culpabiliser" conclut-elle.