Maine et Loire

Segré. Des cheveux pour dépolluer les océans

29 novembre 2019 à 09h51 Par Coralie Juret
Véronique Le Roux recycle les cheveux coupés de ses clients segréens.
Crédit photo : CJ

Dans son salon de Segré, Véronique Le Roux ne jette plus les cheveux coupés de ses clients. Elle les envoie à une association pour absorber les hydrocarbures et résidus de crème solaire des océans.

À Segré, Véronique Le Roux est une coiffeuse écolo. Depuis juin, elle envoie les cheveux coupés de ses clients à l'association Coiffeurs justes qui les valorise grâce à leur pouvoir absorbant. La gérante de l'Atelier de coiffure n'en est pas à son coup d'essai. Elle n'a pas hésité en découvrant cette pratique dans un reportage télévisé en juin.

cheveux recyclés Segré.JPG (127 KB)

"J'ai commencé à garder tous les cheveux que je coupais jusqu'à recevoir les sacs de Coiffeurs justes", raconte Véronique Le Roux. "Un kilo de cheveux, ça absorbe jusqu'à 4 kg d'hydrocarbures". Il y a 9 ans déjà, cette maman de quatre enfants inquiète pour sa santé et celle de ses collaboratrices, avait banni les produits chimiques de son salon de coiffure pour ne proposer plus que des colorations et maquillages végétaux. Exit aussi les gobelets plastiques et produits d'entretien chimiques. "À chaque fois que j'ai changé quelque chose, j'essaie de me dire : "tiens qu'est-ce que je peux changer encore en plus ?". Des petites gouttes par ci, des petites goutes par là pour améliorer nos conditions de vie et pour la planète". 

Écouter le podcast

Absorber les marées noires, isoler ou fertiliser les cultures, les cheveux recyclés ont de multiples qualités et vocations. Véronique Le Roux envoie chaque mois près de 2 kilos. Elle espère convaincre ses collègues coiffeurs d'en faire autant. "J'aimerais mobiliser tous les coiffeurs et coiffeuses", explique cette Pouancéenne, "plus on sera, mieux ce sera pour la planète. C'est l'envoi qui me côute un peu cher, 8,70 € par sac. Plus on va être, plus on aura de chances d'avoir des containers, du coup le coût sera réduit considérablement". À raison de 200 € à l'année actuellement, le prix n'est pas cher payé pour la planète, ajoute d'ailleurs la coiffeuse de Segré.

Écouter le podcast

Depuis juin, l'Atelier de coiffure a divisé le poids de ses déchets par 3 et contribué à filtrer l'équivalent de 40 L d'hydrocarbures. Il est aussi labellisé "Mon coiffeur s'engage" depuis deux ans et candidate déjà à son renouvellement, avec le soutien de ses client(e)s.