Maine et Loire

Segré-en-Anjou Bleu. 10 millions d'euros investis en 2018

17 janvier 2019 à 17h06 Par Coralie Juret
Le maire et président de la communauté de communes et du Pays présentait ses vœux samedi 12 janvier au parc des expositions de Segré.
Crédit photo : Segré-en-Anjou Bleu

L'an dernier la commune nouvelle a investi 7 millions d'euros dans de nouveaux projets. Cette année le Pays Segréen Anjou Bleu va élaborer son Plan Climat-Energie en concertation avec ses habitants, Gilles Grimaud l'a annoncé lors de ses vœux à la population.

Gilles Grimaud a présenté ses voeux à la population samedi matin, pour Segré-en-Anjou Bleu, Anjou Bleu Communauté et le Pays Segréen qu'il dirige. L'an dernier la commune nouvelle a investi 10 millions d'euros, dont 7 millions sur de nouveaux projets tels que "les Opérations programmées d'amélioration de l'habitat (OPAH-RU) Segré-Sainte Gemmes, la rénovation de l'église de Sainte Gemmes d'Andigné ou encore la station d'épuration de Louvaines" énumère entre autres le maire. Des investissements qui se poursuivent cette année avec le chantier Place de la République à Segré et les OPAH notamment.

Dans les écoles de Segré, les petits écoliers testeront un nouveau rythme à 4,5 jours avec une demie-journée de TAP à la rentrée, des améliorations élaborées avec les enseignants et les parents.

12 caméras de vidéo-surveillance

La vidéo-protection est aussi la grande nouveauté de 2019, 4 caméras sont en cours d'installation aux entrées et dans la zone d'Etriché de Segré, après "une vague de cambriolages à Pâques", douze pour cette seule période de 2018. À la demande du Sisto confronté à des dépôts sauvages, les points tri de La Chapelle sur Oudon et Noyant-la-Gravoyère seront aussi surveillés et éclairés. 6 caméras seront aussi installées en centre-ville, rue HauteCloque, rue Gambetta et Place de la République (2 fixes et 2 mobiles) à l'issue du chantier Coeur de Ville.

Gilles Grimaud a eu un mot pour les Gilets Jaunes aussi, il a appelé à "laisser une chance" au Grand débat national qui s'est ouvert cette semaine tout en condamnant les "excès de certains". Un cahier de doléances a été ouvert en mairie de Segré-en-Anjou Bleu, même si le maire avoue n'y avoir pas encore jeté un oeil.

Neuf acteurs du territoires de cinq domaines différents ont reçu un trophée "talents de notre territoire" samedi.

Lors de cette cérémonie mutualisée celui qui est aussi président de l'intercommunalité et du Pays Segréen a évoqué les deux collectivités. Anjou Bleu Communauté est toujours dynamique économiquement : son taux de chômage ne dépasse pas les 7% au 3e trimestre 2018 et les industries, 8% des entreprises du territoire, génèrent à elles seules 30% des emplois. L'une d'elle, Manitou, vient d'annoncer la création d'une nouvelle usine à Candé qui devrait attirer de nouvelles populations se réjouit Gilles Grimaud. "Un potentiel important avec 18 mille m² pour 25 millions d'euros d'investissement", "ce qui représentera à terme entre 100 et 150 emplois" détaille l'élu.

Anjou Bleu Communauté sera par ailleurs labellisée "Territoire d'industrie" cette année a rappelé son président. Une première mesure pour aider les nouveaux embauchés à se loger devrait voir le jour au 1e semestre de cette année.

Sur le plan tourisme, le viaduc de l'ancienne voie ferrée de Segré et la voie verte Segré-Pouancé devraient être livrées pour les promeneurs de l'été.

Côté Pays, un plan climat-énergie sera élaboré avec ses habitants.