Maine et Loire

Segré en Anjou Bleu. Une liste citoyenne en préparation pour les municipales

29 novembre 2019 à 16h32 Par Coralie Juret
Crédit photo : CJ

La présidente de Bien vivre en Anjou Anne Danjou se lance dans la campagne. Elle espère réunir derrière elle 68 habitants qui ont envie de "mettre leurs compétences au service de la communauté" et d'un projet différent autour du "bien vivre".

Il pourrait bien y avoir une troisième liste aux élections municipales de Segré-en-Anjou Bleu, en mars prochain. La présidente de l’Association Bien vivre en Anjou (ABVEA) souhaite prendre la tête d’une liste citoyenne sans étiquette. Anne Danjou, 56 ans veut remettre le bien-vivre au cœur des préoccupations, valoriser le tourisme et le patrimoine de ce coin d'Anjou, le "parent pauvre" du Maine et Loire. Et surtout "proposer autre chose" que les élus sortants, explique cette mère de famille sans expérience politique.

"Je ne leur reproche pas grand-chose, sauf de dépenser un peu facilement l'argent public. Moi je m'inscris dans la protection des populations et de l'environnement. Ce que je me dis aussi, c'est qu'on a peut-être autre à faire du Haut-Anjou", répond Anne Danjou quand on lui demande ce qu'elle reproche à l'équipe en place. La demande de transfert de la compétence transition énergétique faite aux communes par Anjou Bleu Communauté l'a fait réagir. "Les communes ont jusque fin janvier pour décider alors que le premier tour des municipales est le 15 mars...", relève la présidente d'ABVEA. "Si ce n'est pas un verrouillage ça !", s'agace-t-elle, "je me suis dit non, ça suffit !"

Écouter le podcast

Elle se lance, donc. Et tant pis si elle n'est pas "du sérail politique". "Les agents de la commune nouvelle sont compétents" rappelle Anne Danjou, qui compte s'appuyer sur leur expertise et co-construire un projet de territoire avec les habitants et ses futurs colistiers, "des gens prêts à mettre leurs compétences au service de la communauté". Elle rencontre une dizaine de personnes ce dimanche.

Pas contre les éoliennes

Celle qui avait dénoncé les nuisances de MétaBio énergies à Combrée et soutenu les Américains du Château de Falloux ne se dit pas opposée aux énergies renouvelables, mais pas au détriment des habitants. "La notion de bien vivre, c'est d'être dans un cadre préservé, pas vous retrouver avec des éoliennes et des méthaniseurs près de chez vous qui vous empêchent de respirer. Le propos d'ABVEA c'est pas d'être contre la méthanisation ni contre l'éolien, mais l'humain doit être prioritaire"

Écouter le podcast

Avec cette liste sans étiquette, Anne Danjou espère aussi toucher les abstentionnistes, elle compte d'ailleurs organiser des réunions publiques dans toutes les communes déléguées. On peut la contacter à municipales.annedanjou@gmail.com.