Maine et Loire

Segré. Une pièce sur l'exil pour les sans-papiers

25 février 2019 à 12h49 Par Coralie Juret
La Compagnie de l'Ourson Blanc se produira au profit du Collectif segréen pour la libre circulation des personnes le 6 mars au Louroux Béconnais
Crédit photo : Compagnie de l'Ourson Blanc

Mercredi 6 mars. Rendez-vous est donné aux amateurs de théâtre et aux Segréens solidaires des déboutés du droit d'asile, au Louroux Béconnais. La Compagnie de l'Ourson Blanc reversera les bénéfices de la soirée au collectif qui soutient ces "invisibles".

L'Ourson Blanc va jouer pour les demandeurs d'asile segréens. La Compagnie de théâtre emmenée par Bernard Clément a accepté de se produire pour le collectif qui soutient ces sans-papiers. Ce sera le mercredi 6 mars à 20h30 au Louroux Béconnais salle de l'Argerie avec "Caillasses".

C'est la troisième fois que le metteur en scène et sa troupe se produisent pour mettre en lumière le collectif et ceux qu'ils protègent depuis dix ans déjà. "Des gens qui essayent de se sauver, de retrouver une nouvelle vie ailleurs en éduquant leurs enfants, en allant chercher du travail, ce sont quelque part aussi des invisibles" estime Bernard Clément, tout en admirant "le courage de ce collectif" conclut ce sympathisant, la voix nouée par l'émotion.

"Caillasses" de Laurent Gaudé, c'est une pièce qui parle d'exil et d'avenir, et là encore le lien avec le collectif de soutien et ses demandeurs d'asile segréens est évident. Des destins d'hommes, de femmes, de jeunes en territoire occupé : "la vieille génération que l'auteur appelle "les battus", et cette nouvelle génération qui naît des bombes et de la pierre, comment peut-elle réagir dans ce conflit-là qu'elle n'a pas demandé ?" pose le metteur en scène. "Ils ont 17, ils ont 20 ans et ils vont se battre pour un monde meilleur" résume Bernard Clément.

Comment cela finira-t-il ? Les spectateurs de "Caillasses" auront la réponse mercredi 6 mars au Louroux Béconnais, salle de l'Argerie à partir de 20h30. Réservation à libredecirculer@free.fr et au 06 82 92 31 16, entrée 5 €, tarif de soutien à 10 € et plus.

Photo : Compagnie de l'Ourson Blanc / DR

Une vingtaine de personnes menacées

Une trentaine d'actifs forme ce collectif qui est un dernier recours pour des familles ou célibataires déboutés du droit d'asile sur Segré. Une vingtaine de personnes est actuellement logée, nourrie et accompagnée dans son intégration, six foyers que le collectif compte bien faire régulariser. Elle se bat notamment depuis dix ans aux côtés d'une famille Tchéchène et ses 3 enfants scolarisés, situation "incompréhensible" pour eux.

13 autres personnes en possession d'un titre de séjour de plus ou moins un an sont aussi suivies par ces bénévoles segréens. Il y a par exemple les Navoyans, un couple et ses enfants régularisés depuis plus d'un an qui travaille désormais. Accompagner, se montrer, transmettre certains messages aussi, ce sont les objectifs du collectif de soutien aux demandeurs d'asile Segréens. Une soirée comme celle du 6 mars permet de financer son action.